Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Tibet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tibet ?   Ven 11 Avr 2008, 08:05

horigamix a écrit:
mon brave tarou-ling tu as un sacré talent et une bonne motivation; comme je suis pour ma part marié à une chilienne, tu pourrais me faire le même genre de dossier pour prouver que pinochet était le sauveur de santiago... tu as pris une option pour une chaire à Lyon????
Et surtout un grand talent dans le copier-coller de l'impartialité.....Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Ven 11 Avr 2008, 09:30

JPD a écrit:
horigamix a écrit:
mon brave tarou-ling tu as un sacré talent et une bonne motivation; comme je suis pour ma part marié à une chilienne, tu pourrais me faire le même genre de dossier pour prouver que pinochet était le sauveur de santiago... tu as pris une option pour une chaire à Lyon????
Et surtout un grand talent dans le copier-coller de l'impartialité.....Bravo!

Et oui, j'ai le talent de lire ceux qui ont eu le talent d'étudier vraiment très sérieusement ce dont ils discours, cela change tellement de certains contemporains....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krisog
Novice
Novice
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 49
Localisation : provence (sud-est)
Mon Brompton: : M6L vert brunswick
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 09:44

On rapporte aussi qu'un lionceau succomba sous un rassemblement de fourmis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 10:38

Voici quelques captures d’écran illustrant l’entreprise de désinformation et de propagande que se livrent les médias occidentaux qui va à l’encontre de l’honnêteté journalistique la plus élémentaire :






Plus aucune objectivité existe, les médias manipulent des esprits simples, ils sont nombreux hélas ......

Et quand on pense que RFI est certainement l’une de nos meilleures stations de radio, cela fait réfléchir… très grave.... mais cela passera toujours au dessus de la tête de la plus grande partie de la populace qui nous entoure....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krisog
Novice
Novice
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 49
Localisation : provence (sud-est)
Mon Brompton: : M6L vert brunswick
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 13:49

Le premier ennemi à combattre est à l’intérieur de soi
l'ego
Souvent, c’est le seul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 14:18

krisog a écrit:
Le premier ennemi à combattre est à l’intérieur de soi
l'ego
Souvent, c’est le seul

Tiens, il est revenu...... ... jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinvin
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 17
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 16:48

krisog a écrit:
Le premier ennemi à combattre est à l’intérieur de soi
Oui, en effet, la cruauté humaine est infinie
Pauvre gosse, qu'est-ce que tes parents t'ont fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hotdog
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine
Mon Brompton: : M6R
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 12 Avr 2008, 19:30

Vinvin a écrit:

Pauvre gosse, qu'est-ce que tes parents t'ont fait?

Laughing
Et encore, ils ne lui ont pas fait une coupe au carré... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Dim 13 Avr 2008, 12:49

hotdog a écrit:
Vinvin a écrit:

Pauvre gosse, qu'est-ce que tes parents t'ont fait?
Laughing
Et encore, ils ne lui ont pas fait une coupe au carré... Twisted Evil

Quelque jours seulement pour soigner son ego, dans la secte en compagnie de Krisog......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 08:48

Tarouilan a écrit:
Voici quelques captures d’écran illustrant l’entreprise de désinformation et de propagande que se livrent les médias occidentaux qui va à l’encontre de l’honnêteté journalistique la plus élémentaire :






Plus aucune objectivité existe, les médias manipulent des esprits simples, ils sont nombreux hélas ......

Et quand on pense que RFI est certainement l’une de nos meilleures stations de radio, cela fait réfléchir… très grave.... mais cela passera toujours au dessus de la tête de la plus grande partie de la populace qui nous entoure....

Captures d'écrans qui peuvent d'ailleurs être fabriquées de toute pièce ou modifiées et montrant des personnages déguisés.
Ne soyons pas naïfs!!
Revenir en haut Aller en bas
Thibe
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1730
Age : 40
Localisation : Belgique
Mon Brompton: : Ralph 6 vitesses, vert/noir (M6L)
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 09:02

Pour le Washington Post, j'ai tenté de vérifier mais ils n'affichent plus la photo dans l'archive de l'article...

Pour ce qui concerne RFI, voici la photo qui est à présent jointe à l'article (qui semble avoir été modifié quelques heures après la capture d'écran de Tarouilan) :



Pour ce qui concerne FoxNews, la légende de cette photo :



est celle-ci (lue ici) - il faut sélectionner la photo en question dans le cadre où se trouvent quelques autres photographies) :

Citation :
March 15: Indian police drag a Tibetan protester outside the Chinese Embassy in New Delhi, India.

Bref...


Dernière édition par thibe le Mar 15 Avr 2008, 09:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 09:08

thibe a écrit:
Pour le Washington Post, j'ai tenté de vérifier mais ils n'affichent plus la photo dans l'archive de l'article...

Pour ce qui concerne RFI, voici la photo qui est à présent jointe à l'article (qui semble avoir été modifié quelques heures après la capture d'écran de Tarouilan) :


Quel curieux hasard n'est-ce pas?

Ces méthodes sont bien connues. Mais comme on dit, plus la ficelle est grosse et mieux cela passe.....
Revenir en haut Aller en bas
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 12:20

JPD a écrit:
thibe a écrit:
Pour le Washington Post, j'ai tenté de vérifier mais ils n'affichent plus la photo dans l'archive de l'article...

Pour ce qui concerne RFI, voici la photo qui est à présent jointe à l'article (qui semble avoir été modifié quelques heures après la capture d'écran de Tarouilan) :


Quel curieux hasard n'est-ce pas?

Ces méthodes sont bien connues. Mais comme on dit, plus la ficelle est grosse et mieux cela passe.....

Les photos dataient de quelque temps déjà, la première du 1er mars........... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 13:12

thibe a écrit:
Pour le Washington Post, j'ai tenté de vérifier mais ils n'affichent plus la photo dans l'archive de l'article...

Pour ce qui concerne RFI, voici la photo qui est à présent jointe à l'article (qui semble avoir été modifié quelques heures après la capture d'écran de Tarouilan) :



Pour ce qui concerne FoxNews, la légende de cette photo :

est celle-ci (lue ici) - il faut sélectionner la photo en question dans le cadre où se trouvent quelques autres photographies) :
Citation :
March 15: Indian police drag a Tibetan protester outside the Chinese Embassy in New Delhi, India.
Bref...

Apparement c'est pas du tout la même page pour RFI.... aujourd'hui et le 20/03/08.......... c'est beau ce genre de bidonnage honteux et abject transformation .... avec les journaux papier, c'était plus dur...... autrefois.....

Et tu m'indiques comment tu extraits les infos de la deuxième tof, je suis très bête, mais j'ai essayé, pour les IPTC ou EXIF..... il n'y a rien.... mais apparemment, il ne s'agit plus non plus de la même page..... ce doit ête la fameuse immanence tibétaine de toutes choses, l'inspiration primale des offices de désinformation US......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmi25
Novice
Novice
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 55
Localisation : Nidderau (R.F.A.)
Mon Brompton: : M6-LD
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 14:54

Lu aujourd'hui sur Le Monde en ligne:

Entretien avec François Godement, professeur à Sciences Po et directeur d'Asia Centre:
...
Question:
Le dalaï-lama ne réclame pas l'indépendance du Tibet. Or, on a vu dans ces manifestations des slogans "Free Tibet" et de nombreux drapeaux tibétains...

Francois Godement:
Je suis extrêmement gêné par l'utilisation immodérée qui est faite du drapeau tibétain. Aucun pays au monde ne reconnaît de près ou de loin l'existence d'un Tibet indépendant, il ne s'agit pas d'une question ouverte. Les revendications qu'on peut adresser à la Chine portent sur les droits de l'homme, pas sur l'indépendance du Tibet. Ou alors il faut s'exprimer clairement sur l'indépendance du Tibet et expliquer quels moyens on entend y mettre. Sinon, il s'agit d'une tromperie. On ne fait que jeter de l'huile sur le feu des dirigeants chinois qui parlent de la "clique indépendantiste" du dalaï-lama. Or, la plupart des manifestants sont davantage attachés à la spiritualité et à la culture tibétaine qu'à son indépendance. Je pense qu'il y a malheureusement une confusion complète de part et d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibe
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1730
Age : 40
Localisation : Belgique
Mon Brompton: : Ralph 6 vitesses, vert/noir (M6L)
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 15:17

Tarouilan a écrit:
thibe a écrit:


Pour ce qui concerne FoxNews, la légende de cette photo :

est celle-ci (lue ici) - il faut sélectionner la photo en question dans le cadre où se trouvent quelques autres photographies) :
Citation :
March 15: Indian police drag a Tibetan protester outside the Chinese Embassy in New Delhi, India.
Bref...

A

Et tu m'indiques comment tu extraits les infos de la deuxième tof, je suis très bête, mais j'ai essayé, pour les IPTC ou EXIF..... il n'y a rien.... mais apparemment, il ne s'agit plus non plus de la même page.....

Salut Tarouilan,

Je ne suis pas certain d'avoir compris ta question... j'essaie de te répondre en fonction de ce que je veux bien comprendre...
Pour la photo de Foxnews : tu cliques sur "ici" (en bleu dans mon message). Une page s'ouvre. Une grande photo apparaît et, en dessous, un cadre avec 5 petites photos (six en fait). La dernière des cinq, c'est un visage en sang. Tu cliques sur la deuxième photo. en dessous de la photo qui s'ouvre alors à la place de la "grande" photo (et donc, au-dessus du cadre qui contient 5 photos), la légende que j'ai indiquée apparaîtra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mar 15 Avr 2008, 23:23

jmi25 a écrit:
Lu aujourd'hui sur Le Monde en ligne:
Entretien avec François Godement, professeur à Sciences Po et directeur d'Asia Centre: Question: Le dalaï-lama ne réclame pas l'indépendance du Tibet. Or, on a vu dans ces manifestations des slogans "Free Tibet" et de nombreux drapeaux tibétains...
Francois Godement:
Je suis extrêmement gêné par l'utilisation immodérée qui est faite du drapeau tibétain. Aucun pays au monde ne reconnaît de près ou de loin l'existence d'un Tibet indépendant, il ne s'agit pas d'une question ouverte. Les revendications qu'on peut adresser à la Chine portent sur les droits de l'homme, pas sur l'indépendance du Tibet. Ou alors il faut s'exprimer clairement sur l'indépendance du Tibet et expliquer quels moyens on entend y mettre. Sinon, il s'agit d'une tromperie. On ne fait que jeter de l'huile sur le feu des dirigeants chinois qui parlent de la "clique indépendantiste" du dalaï-lama. Or, la plupart des manifestants sont davantage attachés à la spiritualité et à la culture tibétaine qu'à son indépendance. Je pense qu'il y a malheureusement une confusion complète de part et d'autre.

Dans cette incroyable affaire internationale, il faut mettre à plat les différents éléments, partons de la situation juste avant le départ du DL :

- La population tibétaine, qui était à 90% esclave d'un clergé propriétaire de toute la terre, qui crevait de faim et qui était maintenue dans la plus parfaite dépendance de leur maîtres, sur une terre chinoise, dans une Chine dans un état déplorable, qui à retrouvé son unité grâce à Mao, qui, quoi que l'on dise, des excès de cette époque...., a libéré de l'esclavage cette population locale.

- Un Dalaï Lama, qui à reconnu en 1980 ..... avoir toujours été financé par la C.I.A, et qui continue d'être financé par les USA... pour le moins, un mec pas clair....

- Des sympathisants, uniquement en occident, qui à 99% n'ont jamais été au Tibet...... de doux rêveurs, pas méchants du tout, plutôt sympa........conditionnés par un boudhisme idéalisé à l'eau de rose, genre le film Little Bouddha de Bernardo Bertolucci (Le dernier Tango, Le dernier Empereur ... etc..) alors qu'au Tibet.....c'est un bouddhisme assez dégénéré, ayant intégré le chamanisme... et qui ignorent tout de l'histoire du Tibet, comme par exemple le statut de la population avant 1959, la torture systématique et institutionnalisé des opposants aux moines pendant des siècles, la maltraitante sexuelle des moinillons kidnappés dans les campagnes.... etc.....

- Quand aux droits de l'homme, le moins qu'on puisse dire, c'est que la Chine a fait des pas de géants, comme aucun autre pays au monde, alors que les pays occidentaux sont en pleine régression à ce niveau.

- Les USA, puissance économique vacillante, mais puissance militaire terrifiante, qui un jour ou l'autre, pétera complètement les plombs, qui à commencé le 11 septembre 2001, voir : http://www.reopen911.info/ qui est complètement impliquée derrière ET MANIPULE TOTALLEMENT le Dalaï-Lama..... et qui est suivie par de nombreux pays occidentaux, servilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
horigamix
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 97
Age : 62
Localisation : versailles & portsall
Mon Brompton: : brom 6 vit vert british & noir
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mer 16 Avr 2008, 10:04

je comprend mieux....reopen office, les conspirationites.....voila les sources...
MOi je préfère DETECTIVE c'est plus sérieux....
quand les autodidactes se mettent à faire des recherches......et roswell ???
je rigole...jaune............
cela pose évidement le problème de la crédibilité des artistes du copier coller, y compris quand ils parlent de leur bars dans les pneus....gniarrrrr king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walibi
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 1133
Age : 54
Localisation : BCN
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mer 16 Avr 2008, 10:41

Tarouilan a écrit:
voir : http://www.reopen911.info/

pour moi "reopen 911" c'est une porsche cabriolet au printemps... Very Happy Very Happy Very Happy un peu d'humour "please" cela devient triste ici... Même si, j'en conviens, le monde est loin d'être parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinvin
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 17
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mer 16 Avr 2008, 11:07

Tarouilan a écrit:
Un Dalaï Lama, qui à reconnu en 1980 ..... avoir toujours été financé par la C.I.A
Tarouilan, tu as oublié de révéler que le Dalaï-lama a été financé par Andy, le patron de Brompton Folding Bike Company SA, qui lui a envoyé par l'intermédaire d'un agent russe, un certain Alex Mumzui, des Brommies pour que les moines tibétains puissent fuir devant l'ennemi chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Mer 16 Avr 2008, 11:21

Vinvin a écrit:
Tarouilan a écrit:
Un Dalaï Lama, qui à reconnu en 1980 ..... avoir toujours été financé par la C.I.A
Tarouilan, tu as oublié de révéler que le Dalaï-lama a été financé par Andy, le patron de Brompton Folding Bike Company SA, qui lui a envoyé par l'intermédaire d'un agent russe, un certain Alex Mumzui, des Brommies pour que les moines tibétains puissent fuir devant l'ennemi chinois

Juste Vivin, en fait l'usine d'Andy, est située au Tibet dans un monastère et c'est des chinois Han, qui tafaient sur les chaines de montage, d'ou des retards de livraison, ces derniers temps...

N'empêche que ces bleds en vélo, ce doit être extra, mais avec des modifs pour le brompton, gros pneus, pantour et Mountain Drive.... si, si, il y a des touristes téméraires qui ont pris leurs vélos pour se balader la bas : http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.balladavelo.net/imageresized.php%3Fmaxwidth%3D400%26maxheight%3D400%26file%3D21447&imgrefurl=http://www.balladavelo.net/index.php%3Fpage%3D3%26vpkv%3D21760&h=266&w=400&sz=31&hl=fr&start=7&sig2=qGUrDqS_Opz10RpW-73IWg&um=1&tbnid=IkM8XgsTcilmJM:&tbnh=82&tbnw=124&ei=isMFSPLNMIas-QL1pN2IBA&prev=/images%3Fq%3Dvelo%2Bdalai%2Blama%26um%3D1%26hl%3Dfr%26rlz%3D1T4SUNA_frFR254FR255%26sa%3DN dénivellation de plus de 5600 mt flower

Super sympa, ces deux cyclistes...... leur tour du monde :
flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tibet ?   Lun 21 Avr 2008, 12:02

Tarouilan a écrit:
Encore un excellent bouquin sur le Tibet :

Par Elisabeth Martens

Les raisons qui m’ont poussé à écrire ce livre qui va à l’encontre des idées toutes faites à propos du Tibet, de son histoire et de sa religion : de plus en plus d’amis proches écoutaient religieusement les discours du Dalaï Lama, se disaient sympathisants du Bouddhisme tibétain, et du même coup, adhéraient aux thèses du mouvement pour l’indépendance du Tibet. Au point où moi-même - plus sensibilisée à la question tibétaine parce que j’ai habité en Chine trois ans et parce que je donne des cours sur la pensée chinoise -, j’ai été amenée à me positionner. Dès lors, je me suis documentée et j’ai constaté que les informations disponibles, ici en Occident, à propos de l’histoire du Tibet et du Bouddhisme au Tibet sont soit détournées, soit inexistantes. De là, ma recherche.

« Histoire du Bouddhisme tibétain, la Compassion des Puissants », édition L’Harmattan, collection « Recherches asiatiques », 2007 ISBN : 978-2-296-04033-5, prix : 25,50 €

Texte de présentation du livre

Mon livre, résultat de cette recherche, raconte l’histoire du Bouddhisme tibétain (lire : BT dans la suite du texte), depuis sa formation jusqu’à son actualité brûlante ; il est divisé en trois parties distinctes : entrée, plat consistant et dessert... comme un bon repas de famille après lequel on n’a plus qu’à aller faire la sieste ! Pas de panique : il est écrit dans un style allègre et avec un brin d’ironie, ce qui allège la digestion. Toutefois il peut se lire comme trois petits livres, chacun relatant une époque du BT. L’entrée de notre petit repas familial concerne la période de gestation du BT, depuis l’enseignement du Bouddha (6ème AC), jusqu’à la formation de l’école bouddhiste qui, au 9ème PC, s’implante sur le Haut Plateau Tibétain : le Vajrayana ou Véhicule tantrique ou Tantrisme. Après avoir esquissé le Dharma (ou « enseignement du Bouddha »), je rappelle la scission que connut le Bouddhisme au 1er PC et les cheminements différents du Hinayana et du Mahayana (Petit et Grand Véhicules). Je survole ensuite l’évolution du Mahayana en Inde avec ses senteurs hindouistes et la naissance du Vajrayana au 6ème PC.

Je raconte un peu plus longuement l’entrée du Mahayana en Chine, son utilisation politique lors de l’éclatement de l’Empire chinois, et les questions que le Bouddhisme a posé à la pensée chinoise. Celle-ci, ne pensant pas en-dehors du monde physique et temporel, limité et duel, qui est le nôtre, n’était pas prête à entendre le message de délivrance du Dharma : pour la Chine, la souffrance (la « dukkha » du Bouddhisme) est l’autre facette du bien-être, et qui ne connaît pas l’un ne peut jouir de l’autre. Il n’empêche que la venue du Bouddhisme en Chine a placé celle-ci au pied de son mur philosophique : « transcendance ou immanence ? », la question était clairement posée. La Chine, après un millénaire d’influence bouddhiste, a résolument opté pour la dialectique et le Relativisme. Comme vous pouvez le constater, j’ai profité de cette première partie pour me poser des questions philosophiques et existentielles : qu’est-ce qu’une religion ? comment la distinguer d’une philosophie ? l’enseignement du Bouddha n’est-il pas aussi une religion, malgré ce qu’en disent actuellement ses adeptes ? quel est le rôle des religions dans la vie psychique des êtres humains ? quel est leur rôle dans l’évolution d’une société ? les religions sont-elles encore nécessaires ? ne peut-on se passer de la religion tout en développant notre côté spirituel ? etc. Autant de questions auxquelles je m’attarde, sans doute pour mettre mes propres idées au clair, tout en sachant que ces questions touchent la plupart d’entre nous. Donc, cette première partie de mon livre est écrite comme un essai.

La seconde partie du livre est le « plat consistant », le gros oeuvre après le hors-d’œuvre. Il s’agit de l’histoire du Bouddhisme au Tibet, depuis son arrivée au Tibet (vers le 6ème PC) jusqu’à sa pratique actuelle, au Tibet. Pour engager cette partie de l’histoire, j’ai voulu planter le décor : qu’appelle-t-on le « Tibet » avant l’arrivée du Bouddhisme ? La géographie du Haut Plateau explique comment des êtres humains ont atterri si haut et si loin de tout, dans des régions qui sont devenues inhospitalières, alors qu’elles ne l’étaient pas lorsque les premiers venus s’y sont installés. Qui sont ces gens, d’où venaient-ils ?

On s’aperçoit que ce que nous appelons le « peuple tibétain », sont des populations composites : les unes venant de l’Ouest (Asie centrale), les autres du Sud-Ouest (vallée de l’Indus), ou du Sud-Est (fonds des forêts birmanes), de l’Est (vallée du Yangzi), et du Nord (vallée du Fleuve Jaune). Cette diversité ethnique est encore visible aujourd’hui : d’une vallée à l’autre, l’architecture des maisons, les vêtements et même la langue, sont parfois différents. De ce fait, avant l’arrivée du Bouddhisme qui, au Tibet, a servi de ciment culturel et politique, le Haut Plateau tibétain était sillonné de populations de croyances et de cultures nettement plus variées. Leurs cultes étaient animistes et elles étaient influencées par une religion venue, semble-t-il, de l’Ouest (Asie centrale) : le Bön. Depuis le 4ème AC, il existait bien un petit royaume tibétain dans la vallée centrale du Yarlong (ou Brahmapoutre) avec la dynastie des Tubo, mais ce n’est qu’au 7ème PC que le roi SongTsen Gampo voulut agrandir son territoire. A la manière du célèbre Gengis Khan, le roi réunit les diverses populations du Haut Plateau en vue d’attaquer son puissant voisin, la Chine des Tang. Et c’est là que tout commença : la Chine repoussa les Tibétains, puis l’empereur des Tang offrit au roi tibétain sa fille en mariage.

Cette première alliance entre la Chine et le Tibet permit au Bouddhisme (école chinoise du JingTu) d’entrer à la cour royale du Tibet, où il resta coincé pendant quelques siècles. Au 9ème, la dynastie Tubo s’effrite et plonge les Tibétains dans l’instabilité politique, et ce jusqu’à l’arrivée des Mongols (13ème). Pendant ce temps-là, au 11ème, le Nord de l’Inde est assailli par des marées musulmanes. Or c’était justement dans le Nord de l’Inde que se trouvaient les plus importantes écoles du Tantrisme (ou Vajrayana formé en Inde vers le 6ème PC). Sous l’assaut des Musulmans, les maîtres tantriques fuient l’Inde et se réfugient de l’autre côté des montagnes de l’Himalaya : dans un Tibet sans foi ni loi. Le Bouddhisme, version tantrique, connaît alors une véritable explosion au Tibet : les maîtres importent les textes sacrés et les font traduire en tibétain (dont l’écriture est proche du sanskrit), les communautés tantriques se multiplient à vive allure, les écoles se subdivisent en de nombreuses sous-entités, dont les derniers nés (au 14ème) sont les plus connus : les Bonnets Jaunes. Les populations tibétaines, soumises jusque-là au bon vouloir des seigneurs et aux rivalités entre grandes familles de la noblesse tibétaine, se convertissent en masse au Bouddhisme et se mettent au service des communautés tantriques : la structure ecclésiastique du Tantrisme leur apporte sécurité et stabilité.

De cette manière, le Bouddhisme a permis d’instaurer au Tibet une société féodale. Le pouvoir est partagé entre la noblesse tibétaine et les communautés bouddhistes, plus de 90 % de la population est placée en servitude. C’est un système bien huilé qui va perdurer jusqu’à la moitié du 20ème siècle, pour le bonheur et le plaisir de quelques uns (noblesse et autorités tantriques) et au détriment de l’écrasante majorité (serfs et esclaves). L’arrivée des Mongols au 13ème ne va que conforter la structure féodale du Tibet ; les Mongols feront du Tibet une annexe de leur Empire chinois. Les Mandchous qui contrôlent l’Empire chinois du 17ème au 19ème divisent la Chine en 18 provinces ; depuis, le Tibet est une des 18 provinces chinoises.

Or, à la fin du 19ème, la Chine se vend par concessions successives et de plus en plus ridicules aux puissances occidentales. Le Tibet qui, grâce à la puissance de son pouvoir ecclésiastique, a amassé de grandes richesses, est convoité par les Anglais : le lieu de villégiature privilégié des lords britanniques pendant la saison des moussons - Darjeeling, Kalimpong, le Sikkim, etc.- sont autant de régions où aboutissent les caravanes de laine et de sel en provenance du Tibet. Constatant l’intérêt gourmand des Tsars russes pour le Haut Plateau, les Anglais ne font ni une ni deux : ils envahissent le Tibet, s’installent et ouvrent des comptoirs de commerce. Se retroussant les moustaches, ils jouent au bridge et au tennis devant le palais d’été du 13ème Dalaï Lama, principale autorité tibétaine à cette époque, sans omettre de l’inviter à une partie de badminton. Le grand Lama se trouble : Mandchous, Russes, Anglais, et même Japonais se pressent sur le pas de sa porte et louvoient dans les couloirs du Potala. « L’accord de Simla », qui devait être signé en 1913, signe en réalité le désaccord entre la Chine, le Tibet et l’Angleterre : la Chine ne cèdera pas le Tibet à l’Angleterre, le Tibet restera chinois ; plus tard, les Nations Unies approuveront.

Suite à la Seconde Guerre Mondiale, les Anglais sont remplacés par les Américains sur le Toit du Monde, et les parties de bridge par des boîtes de biscuits à l’huile d’arachide offertes par le président Roosevelt. Cette fois, le jeune 14ème Dalaï Lama est tiraillé entre, d’une part, la Chine communiste qui lui fait miroiter le développement économique du Tibet et une relative autonomie dans les prises de décisions concernant la politique intérieure du Tibet, et d’autre part, les Etats-Unis qui lui promettent une sécurité financière et logistique et une complète indépendance dans un futur à déterminer. Somme toute, il préfère les biscuits, même à l’huile de cacahuète. En 1959, il prend ses cliques et ses claques et s’en va avec ses tambours et ses trompettes, plus quelques carpettes, on ne sait jamais si elles commençaient à léviter. Ce que le Bouddhisme est devenu au Tibet suite au départ du Dalaï Lama, quelle a été son évolution, ses périodes difficiles, sa reconstruction, le regain d’intérêt de la Chine pour le BT, tout cela est relaté dans la fin de la seconde partie du livre. Vous l’aurez compris, ce second chapitre est une étude historique, fruit d’un long travail de documentation (voir biblio). J’ai voulu écrire cette partie, plus ardue pour le lecteur, dans un style naturel et laissant apparaître une progression dans le récit.


ENTRE LES DEUX SON COEUR BALANCE
la Chine communiste qui lui fait miroiter le développement économique du Tibet et une relative autonomie dans les prises de décisions concernant la politique intérieure du Tibet, et d’autre part, les Etats-Unis qui lui promettent une sécurité financière et logistique et une complète indépendance dans un futur à déterminer.


Le dessert, comme tous les grands desserts, plonge d’abord l’assemblée dans un profond silence, un recueillement presque méditatif, mêlé d’une certaine gêne, pour exploser ensuite en un fou rire général et se terminer en une bonne humeur communicative. Bref, je me suis beaucoup amusé dans le dernier chapitre et pour cause : dérision et autodérision étaient les fils conducteurs de ce pamphlet. Il retrace l’étrange parcours que le BT connut en Occident. Au 19ème, il fut recueilli avec ferveur par Helena Blavatsky, fille d’un colonel tsariste, et mise en contact avec des maîtres tantriques dès son jeune âge. Grâce à ses soins attentifs, les rites du BT vont servir, parmi d’autres pratiques ésotériques, à calmer les frayeurs de la bourgeoisie face à la montée du Socialisme.

Les successeurs de l’école de Théosophie fondée par Blavatsky ne sont autres que les nombreuses nébuleuses du New Age qui, dès le début du 20ème, défendront les thèses les plus « réactionnaires » : nostalgie des époques révolues, retour vers la terre-mère, culte de la race pure et des racines aryennes cachées dans les replis de l’Himalaya... un langage que l’idéologie nazie n’aura pas beaucoup de mal à récupérer avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Pour le Dalaï Lama qui débarque en Europe fin des années 70, il valait mieux mettre ce passé récent au portemanteau des oubliettes. Avec l’aide de son généreux sponsor étasunien, il s’y est pris avec intelligence et patience : depuis 50 ans (un demi siècle !), la même histoire du pauvre roi-dieu déchu de son trône par l’horrible diable rouge à queue fourchue nous est servie au Mac Donald des mythes modernes, réveillant en nous le même archétype du bon père de famille qui acquit sa liberté et celle de son clan grâce à l’exil et à la souffrance, les mêmes clichés quant à la tolérance, la compassion, le détachement qui seraient les qualités innées du BT, le même déni systématique de l’histoire du Tibet, bref, le même manque de discernement dès qu’il s’agit de la question tibétaine.

Pourtant, dès qu’on se demande les raisons qui ont poussé les Etats-Unis à faire un tel cas de leur « citoyen modèle » (le Dalaï Lama vient de recevoir, des mains de G.W.Bush, la médaille d’or du meilleur citoyen américain, juste pendant que se tenait le congrès quinquennal du PCC !), la réponse est limpide : au lendemain de la « Grande Guerre », il était une effigie idéale pour soutenir la lutte contre le communisme chinois. Puis, dans la foulée de la guerre du Vietnam et du mouvement hippie, le Dalaï Lama a mis ses efforts dans un « retour aux sources du Bouddhisme », en nettoyant le BT de son aspect ésotérique et en le « philosophisant » (c’est depuis qu’on dit, chez nous, que le Bouddhisme n’est pas une religion mais une philosophie). Cela permit aux semi bourgeois intellectuels et post-68, que nous sommes, de ne plus « bêtement » croire en Dieu, mais d’adhérer au nouvel « athéisme qui embrasse l’absolu ». Qui plus est, le Bouddhisme, dans sa version dalaïste, ne demandait pas d’engagement, ce qui convenait parfaitement à notre egotisme.


LE POTALA LUI MANQUE-T-IL VRAIMENT ?


Ce fut une étape délicate dans l’opération de séduction qu’entreprit le BT sur l’Occident intellectuel, mais ce fut une réussite, couronnée par un prix Nobel discerné au grand Dalaï en ’89, peu après les événements de la Place TianAnMen et la chute du Mur de Berlin ! Réussite totale pour le Dalaï Lama, à tel point qu’actuellement, une large majorité de la gauche intellectuelle, même celle qui se dit « progressiste » ou, encore plus, celle qui se dit « écologiste », et même en accord avec la droite (dont on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit intellectuelle) adhère sans réserve à ses discours. Mais si le Dalaï Lama met « l’Occident pensant » dans sa manche en utilisant sa propre religion, n’est-ce pas pour mieux servir les desseins des Etats-Unis : fragiliser la Chine, la déstabiliser de l’intérieur par nos assauts incessants du « politiquement correct », pendant que les troupes américaines installent leurs bases militaires tout autour des frontières chinoises.

Pour ceux à qui cet ouvrage donnerait envie d’en savoir plus, vous pouvez retrouver l’article cité par notre camarade ainsi que des interviews récentes de l’auteure dans : l’Humanité, Le Grand Soir ainsi que sur les blogs de certaines municipalités amies…
Enfin pour ceux qui souhaiteraient rencontrer l’auteure, les blogs appropriés vous communiqueront les dates heures et lieux de ses conférences chez nos amis belges.
Revenir en haut Aller en bas
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Lun 21 Avr 2008, 12:35

Sympa........JPD.... Il doit peut-être prendre très au sérieux la classe politique de droite..... il doit vouer un culte à la créature à talonnettes.... c'est quoi le rituel.. ?

..............

Il est intéressant de lire également les propos de contemporains, plutôt favorables au système religieux de pays, comme ce moine japonais, qui viens se ressourcer, et qui décrit l'enfer :

http://jean.dif.free.fr/Images/Tibet/Chrono/Kawaguchi.html

toutes les facettes des moeurs de l'époque au Tibet, sont impressionnantes, c'est passionnant... flower

Résumé sur le Tibet, ou nous pouvons voir, une fameuse coupe à alcool....., fabriquée dans un crane humain : http://www.choix-realite.org/?4807-emeutes-de-lhasa-mythe-du-tibet-dalai-lama-et-interview-de-jean-luc-melanchon


Dernière édition par Tarouilan le Dim 04 Mai 2008, 11:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Tibet ?   Sam 03 Mai 2008, 21:49

Le lamaïsme tibetain, est beaucoup plus influencé par le chamanisme que par le bouddhisme...., chamanisme qui est assez centré sur le sacrifice humain affraid , donc on peut dire que le lamaïsme tibétain est assez proche des moeurs des anciens Incas ou Azteques , par exemple, sur le chamanisme, un résumé : http://www.espaces-marx.org/revues/LaPensee/LaPensee325/lp325crep.pdf study

La religion tibétaine pré-bouddhique : le Bon
La connaissance de la religion pré-bouddhique reste très fragmentaire, puisque le bouddhisme a largement supplanté toutes les formes religieuses antérieures, ne laissant subsister que quelques pratiques traditionnelles, qui se sont maintenues à travers les siècles et qui ont souvent été considérées comme la forme religieuse du Tibet avant l'implantation de la doctrine de l'Éveillé. Il apparaît que l'expansion même du bouddhisme se fit, dans ces régions, en amalgamant et en intégrant les pratiques et les croyances antérieures, que la tradition ultérieure a désignées sous le nom de Bon .
Les sources les plus anciennes présentent déjà l'origine de la royauté sur ce pays, que les habitants désignaient eux-mêmes sous le nom de Bon : le premier roi serait descendu du sommet d'une montagne du sud-est tibétain, et, à son arrivée au pied de la montagne, alors qu'il était accueilli par les habitants de la vallée, qui lui demandaient d'où il venait, il désigna le sommet de la montagne, et ces habitants comprirent qu'il venait du ciel : ils en firent leur propre roi. Ainsi, dès les origines, le roi avait une fonction considérée comme sacrée : il apparaissait comme un être divin, qui devait organiser la religion autour de lui. Chaque roi renouvelle d'ailleurs en sa propre personne les origines mythiques de la royauté dans le pays, il est le descendant des dieux qui choisit le Tibet pour y établir sa puissance, parce que cette terre est élevée et pure.
Sous sa forme primitive, cette religion devait vraisemblablement régler les rapports des habitants avec les dieux et les démons, ceux-ci intervenant quotidiennement dans l'existence des premiers. Il semble, en effet, que la divination devait jouer un très grand rôle dans les affaires religieuses : des devins étaient attachés à la personne du roi, pour lui préciser la conduite qu'il devait tenir dans telle ou telle circonstance des affaires de l'État, en examinant sans cesse les origines mythiques de tout acte, celles-ci impliquant alors une conduite actuelle. C'est aussi toute la population qui se trouve sacerdotale , qui doit privilégier chaque instant de son existence en harmonie avec les dieux et les démons, en veillant par exemple à l'accomplissement scrupuleux des différentes cérémonies du culte, et particulièrement au moment des funérailles d'un individu quelconque, mais plus précisément de la personne royale ; de nombreux manuscrits décrivent ces rites funéraires, qui semblent bien laisser la place à une espérance de vie dans l'au-delà, ou même à une résurrection après la mort qui permet d'atteindre un nouvel état de vie. Pour assurer au défunt un heureux passage dans l'au-delà, les cérémonies rituelles prévoyaient toute une série d'offrandes, en nourriture, mais aussi en objets précieux, en sacrifices d'animaux. Les différents sacrifices étaient accomplis par des prêtres, appelés bon-po , qui, outre leurs tâches de sacrificateurs, prononçaient aussi les invocations et les hymnes liturgiques sacralisant effectivement tous les rites. Les funérailles royales étaient entourées des plus grandes cérémonies, allant même jusqu'à des sacrifices humains... Les prêtres avaient aussi pour mission de découvrir les causes des sortilèges qui pouvaient accabler les hommes et d'y remédier par des pratiques magiques, soit en offrant des dons au dieu qui était à l'origine du maléfice, soit en invoquant d'autres dieux plus puissants que celui-ci.
En pénétrant au Tibet, le bouddhisme devait donc affronter une forme religieuse dont les pratiques s'écartaient profondément de la doctrine originaire du Bouddha. Ces dispositions de la religion ancienne étaient pratiquement inconciliables avec la vraie doctrine de Éveillé : il était inadmissible, pour les bouddhistes fervents, de reconnaître les sacrifices animaux, et à plus forte raison les sacrifices humains ; il était également impossible aux adeptes de la vraie doctrine de concevoir l'au-delà comme un séjour de bien-être et de bonheur, à l'image rendue la plus parfaite possible de la vie terrestre... Les principes mêmes du bouddhisme se trouvaient ainsi en contradiction flagrante avec la religion tibétaine, et la doctrine de l'Éveillé ne pouvait donc pas assimiler ces croyances incompatibles avec l'enseignement fondamental du Bouddha.

Malheureusement, c'est les plus mauvais cotés de cette religion ancienne qui ont subsisté, les derniers sacrifices humains ont été pratiqués en 1948, avec la présence du Dalaï-Lama qui avait 14 ans... 21 enfants sacrifiés.... c'est comme si des descendants des Incas, christianisés, continuaient d'anciennes pratiques religieuses, sous le couvert de cérémonies chrétiennes, il semble du reste que ce soit parfois....le cas..... de façon ponctuelle albino

Les sacrifices humains rituels, des religieux tibétains, se commettent avec un couteau rituel, le Purba : du nom d'une divinité ; Dordjé Purba

Décapité au nom des dharmapalas
La citation qui suit est, sous forme de bref extrait d'un enseignement public à ses proches disciples, de Shenphen Dawa R., un expert réputé du tantrisme bouddhique, c'est aussi le fils de Dudjom Rinpoché, leader de l'école Nyingmapa. Il s'exprime très directement. le texte complet figure sur American Buddha. Dans le cas décrit ici une personne a eu la tête tranchée par un inconnu dans une sorte de "pratique rituelle" accomplie au nom des dharmapalas, les protecteurs courroucés du tantrisme bouddhique.

"Early one morning, before the dawn light, Rinpoche (Shenphen Dawa évoque dans cet enseignement des souvenirs de son enfance. Il désigne ici son père par le titre honorifique Rinpoché) was doing his practice around 3:00 or 4:00 a.m. In the middle of his practice, someone came in and put something on the table in front of him, and made a big noise in the dark.
So Rinpoche goes looking for a torch -- batteries were brought from Lhasa, and from there they came from China, so who could afford them? -- finds it, and lighting it he finds a fresh head cut off, with the brains intact. He immediately realizes that it is the head of the brother who grabbed him by the neck (le Rinpoché avait été menacé et pris à partie la veille par un créancier, et sa fratrie, pressés de recouvrer des fonds qu'il avait prêtés au Rinpoché, et ce créancier devenu colérique avait proféré des menaces publiques contre le Rinpoché). The protector could not bear to see him humiliated, so he lopped that person's head off and brought it to Rinpoche.
From that time on Rinpoche swore never to feel any emotion, or show any emotion. He had been thinking, "Why did that man treat me so badly?" He deserved it, but not in this way. Two days later, another brother went completely crazy and stabbed himself. Soon afterward, the third brother was riding his horse and fell. Once a protector gets angry, he won't stop until he cuts the entire family line. You might ask, "What logic is there in hurting family members?", but I'm trying to tell you it goes beyond logic.
So immediately, Rinpoche had to stop this, because it was spreading to the other family members. So he told the parents and relatives to come to the monastery and do prostrations in the temple and ask for forgiveness. Rinpoche accepted their petitions for forgiveness, then it was cut. It didn't get the father and mother, but next it would have been the uncles.
The wisdom mind of the dharmapalas is such that when people are cut, they are also liberated. Don't forget this. It is not that they are suffering. The dharmapalas have the right to take the life force away. The life force we are talking about is a vitality which is in the grasp of the dharmapalas."

Pour lire une brève biographie de Shenphen Dawa Rinpoché : http://nyingmapa.free.fr/interview_sdn.htm

Le bref passage cité ci-dessus montre que la question a eu de "l'intensité" pour Dudjom Rinpoché qui s'est certainement posé beaucoup de questions suite à cette mort horrible d'un disciple qu'il n'avait certainement pas demandée, ni souhaitée. Le trouble a dû être grand pour Shenphen Dawa Rinpoché enfant qui a découvert très tôt cette chose terrifiante. Enfin pour tous ceux qui ont assisté à ces incidents de près ou de loin ce crime horrible a dû poser beaucoup de questions. Ayons surtout une pensée pour la victime réelle elle-même, lorsque quelqu'un lui trancha la tête au nom du bouddha, afin de ne pas accepter que ce genre de crime rituel puisse bénéficier d'un climat permissif aujourd'hui "au nom du tantra" ou d'un lignage qui s'en inspire...

Nous ne pouvons certainement pas l'accepter, ni accepter qu'on le justifie, au nom de tel ou tel principe du tantrisme bouddhique, que ce soit le "karma" ou "la vision pure de l'activité éveillée des protecteurs courroucés". I serait souhaitable que tous les disciples occidentaux du tantrisme bouddhique soient toujours très attentifs à ne pas justifier l'inacceptable et l'horreur au nom de "valeurs" supposées inscrites dans ces "traditions secrètes" du vajrayana

Autre exemple de pratiques atroces :
Après la libération du Tibet par les troupes chinoises, des serfs rapportèrent explicitement que des lamas avaient pratiqué des sacrifices humains rituels incluant l'enfouissement d'enfants de serfs, vivants, pendant les cérémonies de consécration des fondations de monastère

Ici, un objet de rituel, dont on n'a pas d'informations précises sur sa destination, mais vu cette religion trés sympa, on peut imaginer le pire : No

Une petite vidéo sympa : mms://winmedia.cctv.com/newshour/2008/05/newshour_300_20080507_14.wmv

Et enfin une piqure de rappel....... pour nous, en France en 1766..... on torturait aussi au nom d'une religion..... de non-violence aussi : Le 1er juillet 1766, sur la Grand'Place d'Abbeville, Jean-François Lefèvre, Chevalier de La Barre ..............
II avait subi la torture, dirait-on aujourd'hui, la question ordinaire disait-on alors, afin qu'il révèle les complices de ses impiétés.
Quelles étaient ses impiétés ? L'acte d'accusation nous dit : "II a chanté deux chansons blasphématoires, rendu les marques de respect à des livres infâmes tel le Dictionnaire philosophique de Voltaire" et surtout, premier chef d'accusation, "avoir de propos délibérés, passé le jour de la Fête-Dieu, à vingt-cinq pas du Saint Sacrement sans ôter son chapeau qu'il avait sur la tête et sans se mettre à genoux"
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tibet ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tibet ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Emissions télé sur le Tibet
» résolution Tibet ( Marielle de Sarnez)
» Cinquantième anniversaire de l'invasion du Tibet.
» Fuite hors du Tibet
» Les Tibétains en exil en marche vers le Tibet pour les JO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Saloon :: Saloon-
Sauter vers: