Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 01:20

Le système Schlumpf : principes, descriptions, fonctionnement et montage



A/ Présentation du Mountain drive (et aussi du speed drive et du high speed drive)


1) Pourquoi une solution Schlumpf (mountain drive, speed drive ou high speed drive) ?

La plage de développement du Brompton qu'il soit en 3 ou 6 vitesses est de l'ordre d'un peu plus de 200%, c’est-à-dire que le plus grand développement est le double du plus petit développement. Il est suivant les plateaux fournis par Brompton (44, 50 ou 54) de 3 à 6/7 mètres.

Si pour le plat et le faux plat cette plage peut suffire, elle devient assez limitée dès que le relief se fait sentir : soit pour une longue randonnée quand on ne possède pas des jambes de coursiers soit en ville comme à Paris où les côtes sont brèves mais difficiles (la rue de Ménilmontant, la montée de Motmartre par la rue Lepic...)

En ville même pour un pédaleur moyen, ces côtes sont accessibles en Brompton mais c'est un important effort physique et il devient alors incompatible avec la nécessité de ne pas transpirer par exemple pour se rendre au travail. De même, cette même côte facile quand on souhaite faire un effort physique peut devenir pénible si, quel que soit son état de fatigue, il faut la prendre tous les jours.

Il convient notamment dans ces cas de rechercher l'installation d'une plage de développement plus large : 3 solutions se dégagent à ce jour (avril 2008) pour augmenter la plage de développement :
• le double plateau qui peut offrir 300% de plage (voir le sujet double plateau et la réalisation de Daniel)
• le moyeu 8 vitesses Sturmey Archer (300% de plage voir le sujet consacré et la réalisation de walibi)
• les solutions Schlumpf jusqu'à 540% de plage de développement (Mountain drive, speed drive et high speed drive),

Une quatrième existe celle de combiner le moyeu 8 vitesses et les solutions Schlumpf.

D'autres solutions par moyeu sont possibles comme l'installation d'un moyeu 8 vitesses nexus Shimano, ou d'un moyeu Rolhoff 14 vitesses mais elles sont toutes incompatibles avec la largeur du triangle arrière et nécessitent soit d'écarter les bases, soit de créer un nouveau triangle. De tels Brompton existent notamment visibles sur Flickr.

Pourquoi donc le choix d’une solution Schlumpf ?

Si elle reste chère (environ 550€) elle permet :

- de ne pas modifier les dérailleurs d'origine et de conserver une parfaite ligne de chaîne.

- comme elle s'implante dans la cage du boitier de pédalier, il reste toujours la possibilité de monter un autre moyeu arrière.

- elle ne modifie pas (personnel) l'esthétisme de la ligne de chaîne, ni du Brompton.

- de posséder des modèles spécifiquement développés pour le Brompton

- s'il semble que je sois le premier à le faire monter en France sur un Brompton, c'est une solution qui existe depuis longtemps en europe et en amérique du nord (les importateurs suisse, allemand, du Bénélux, des états-unis,,,) et est proposée en première monte.

- la qualité de fabrication suisse et le retour sur ce produit semble garantir une longue durée de fonctionnement ce qui n'est pas encore prouvé, par exemple, par le moyeu Sturmey Archer (les toutes premières livraisons il y a quelques années ont souffert de défauts d'après certains vélocistes)

- d'être garanti par le vélociste.


et surtout d'être la seule solution à proposer jusqu'à 540% de plage de développement en doublant le nombre de vitesses disponibles, correspondant à un triple plateau ( avec des plateaux espacés) ou à un moyeu Rolhloff (2 fois plus cher et incompatible avec le triangle arrière d'un Brompton).

Jugez :

Avec un mountain drive sur un M6L et un plateau de 54, la plage de développement est d'1,4 à 7,45 mètres!!!
Avec un high speed drive sur un M6L et un plateau de 27, la plage de développement est d'1,75 à 9,45 mètres!!!



2) Le principe des solutions Schlumpf

Je ne rentrerai pas dans le principe des engrenages planétaires (voir le site de Schlumpf dont l'adresse du lien est en fin de document), ce n'est pas mon propos.

Ce qui compte c'est de comprendre le fonctionnement et le mode d'utilisation de ces solutions.

En réalité les 3 solutions (mountain drive, speed drive et high speed drive) reposent sur deux principes opposés :


>>> Soit le système est un multiplicateur de développement comme le speed drive ou le high speed drive :

Dans ce cas, quand on enclenche le système par le talon (par deux boutons poussoirs situés sur les axes de manivelles), c'est comme si le plateau voyait son nombre de dents augmenté par 1,6 pour le speed drive ou par 2,5 pour le high speed drive,

Par exemple, le high speed est livré avec un plateau de 27 : quand on actionne c'est comme si on avait un plateau de 27*2.5 soit 68 dents!!! d'où plus de 9 mètres de développement.

L'intérêt du speed drive ou du high speed, est de posséder des petits plateaux (respectivement 27 et 36) ce qui permet d'avoir, mécanisme non enclenché, un plus petit développement que les plateaux d'origine Brompton (44, 50 ou 54) et mécanisme enclenché, des équivalences de très grands plateaux (respectivement 58 ou 68 dents).

On bénéficie ainsi d'une plage de développement très étendue allant jusqu'à 540% pour le high speed drive



>>>Soit le système est un réducteur de développement comme le mountain drive:

Dans le cas du mountain drive, c'est le même raisonnement mais inversé.

Le mountain doit être monté avec un grand plateau et le réducteur (par le jeu des engrenages planétaires) va simuler un tout petit plateau.

Ainsi, équipé d'un 54, le mécanisme non enclenché, le développement est de 7.45 mètres.
Quand on actionne avec le talon le mountain drive, c'est comme si on avait un tout petit plateau soit 54/2.5= 22 dents!!!


En conclusion :

Avec les solutions Schlumpf c'est comme si on avait un double plateau : l'un réel l'autre simulé mais dans tous les cas avec une différence de dents très importantes ce qui permet :

- de doubler le nombre de vitesses (mécanisme enclenché ou non) dans deux plages bien distinctes,

- comme ces plages sont très distinctes toutes les vitesses sont exploitables et uniques sans doublon de vitesse, ce qui est souvent le cas des doubles plateaux classiques (voir la solution double plateau traditionnel de Daniel avec deux plateaux de 34 et 54 : sur 12 vitesses possibles, seules 9 existent réellement, 4 mètres de développement étant atteignable par exemple soit avec le 34, soit avec le 54 dents)

Avec les solutions Schlumpf en jouant avec la taille du plateau et quel que soit le système, on peut augmenter la plage de développement à la fois en bas et en haut comparé aux solutions standard de Brompton et se laisser la permission dans l'avenir de modifier le moyeu arrière ou les pignons pour accroitre encore la plage de développement : imaginer à l'avenir un mountain drive avec un Rolhoff....1000% de plage..


,,


Respectivement, les moutain drive, speed drive et high speed drive,


3) Mountain drive, speed drive ou high speed drive?

C'est une question de choix personnel : plutôt bénéficier de très courtes vitesses (mountain drive avec 1.4 mètre) ou de hautes vitesses (speed ou high speed).

L'high speed est en théorie le plus intéressant car il peut aller d'1.7 à 9.45 avec un plateau de 27.
Mais personnellement sur un plan esthétique je conçois plus, un grand plateau d'origine sur un Brompton plutôt qu'un tout petit plateau de 27.

L'esthétique de la ligne de chaine ne me séduit pas et je trouve la région de la cage du boitier de pédalier bien vide...

De plus, 7.45 me suffisent et je souhaitais avoir le plus petit développement possible d'où mon choix pour le mountain drive.



4) Le développement

Je vous recommande de consulter le site d'un revendeur belge donné à la fin de ce document. Il présente l'ensemble des développements possibles sur le Brompton avec les solutions Brompton combinées ou non avec celles de Schlumpf. Sinon vous avez toujours le site de Sheldon Brown qui incorpore dans ses tables les solutions Schlumpf.

Sachez que sur un M6 ave un plateau de 50, les développements sont de :

3,23 3,73 4,40 5,07 5,99 6,91 soit 214% de plage de développements,

Avec le Mountain drive et un plateau de 56 mécanisme enclenché (soit un pseudo plateau de 54/2,5=22)

1,43 1,65 1,95 2,25 2,65 3,06

mécanisme non enclenché, plateau de 56 :

3,62 4,17 4,93 5,68 6,71 7,74

Soit 540 % de plage de développement, 12 vitesses parfaitement étagées et un développement minimal correspondant à un VTT avec des roues de 26 pouces monté d'un 22*32!!

En d'autres termes, un vélo universel en terme d'intermodalité et désormais de développement.




5) Le principe d'utilisation

En fait, les solutions Schlumpf ne rajoutent pas de complexité à l'utilisation d'un Brompton.

En effet pour un mountain drive par exemple, on n'enclenche pas le mécanisme quand on est sur le plat et faux plat (voir plus haut de 3,62 à 7,74 avec un plateau de 56).

C'est seulement dans les fortes montées, en actionnant par le talon le bouton poussoir situé sur l'axe de manivelle que l'on bénéficie de 6 vitesses complémentaires de 1,43 à 3,06 mètres.

On ne passe donc pas son temps, possesseur de 6 vitesses anxieux, à l'actionner tout en jouant du moyeu et des pignons!

Pour prendre une métaphore automobile, le Moutain drive (mais aussi le speed et high speed) c'est un peu comme un 4*4 (désolé pour l'image) avec une boite de vitesse courte pour le hors piste et une boite normale pour la route : la gestion des passages de vitesses reste la même (la grille des vitesses est identique), seul le choix de la boite courte ou longue est nécessaire suivant le terrain.


Mode d'utilisation:




J'actionne le mécanisme avec le talon droit en poussant le bouton poussoir situé sur l'axe de la manivelle (petite plage de développement avec un pseudo plateau de 22).


,

Je désactive le mécanisme avec le talon gauche en poussant le bouton poussoir situé sur l'axe de la manivelle (grande plage de développement avec le plateau de 54).




6)- un premier essai avec un Mountain drive

Je ne l'ai essayé pour l'instant qu'un Week-end et c'est assez bluffant : le système est d'une grande souplesse, J'ai avalé la rue de Ménilmontant en étant en deuxième vitesse (approximativement 1,7m).

Certes la vitesse s'écroule mais mon coeur n'a pas explosé, je n'ai pas transpiré et sur une côte parisienne, je ne suis pas à quelques minutes près.

Quand je pédale avec le Moutain drive enclenché, cela reste souple sauf si je donne des coups violents de pédale : j'ai ressenti comme un très léger aspect spongieux mais de toute façon en montée, on mouline tranquille. On n'est pas en phase de sprint. Cette sensation peu gênante disparait quand le pédalage est fluide.

Le changement au talon est assez déroutant, mais on s'y habitue très vite et là encore on est pas en situation d'enclencher en continu le Mountain drive : avec un 54 et le 6 vitesses, j'ai avec le Mountain drive enclenché, une plage de développement d' 1.4 à 3 mètres et sans de 3,3 à 7,4 à comparer à mon ancien 44 allant de 2,84 à 6,01.

Donc deux étagements bien distincts, plat-faux plat et montée forte avec aucun chevauchement de vitesse,.




B/ le prix

Il est possible de commander directement depuis le site internet de Schlumpf.

Mais depuis avril 2008, les « vélos parisiens » est le premier vélociste français à importer et monter les différentes solutions Schlumpf (mountain drive, speed drive et high speed drive). Les prix sont similaires mais vous bénéficiez en plus du montage et de la garantie.

Les vélos parisiens sont proches du Bon marché à Paris, le responsable est Sébastien :

3 rue de l'Abbée Grégoire
75006 Paris
Tel/Fax : 01 45 44 72 97


Par chance pour nous, il s'agit d'un des plus gros revendeurs français de Brompton.

A la date d'avril 2008, le prix du mountain drive est le suivant :

- mountain drive 471 € avec un plateau de 52
- supplément pour le modèle dédié au Brompton avec levier soit 15 euros (obligatoire)
- protection de pédalier en alu 47 euros (facultatif)

soit 531 euros plus 30 € de MOD.
Pour installer un plateau supérieur au 52, un supplément est demandé.


!!!!!La suite sur le message suivant!!!


Dernière édition par sparte le Sam 31 Mai 2008, 10:10, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 01:21

!!!suite du message précédent!!!




C/- Caractéristiques


1)- le poids du système



,

comparaison entre la manivelle brompton et Schlumpf :
194 pour le B et 245 pour le schlumpf, soit 51 grammes de différence et 102 grammes pour l'ensemble des 2 manivelles.



,

comparaison entre le groupe complet (manivelles, boitier de pédalier, pédalier) brompton et Schlumpf :
783 grammes contre 1749 soit 966 grammes au total, dont 102 pour les seules manivelles.


Moins d'un kilo pour un doublement des vitesses, une plage passant de 1,4 à 7,45 au lieu de 3,22 à 6,01, c'est dérisoire...

Certes, c'est une masse en mouvement : je ne suis pas spécialiste en physique mais cette masse étant très près du centre je ne pense pas que cela joue comme cela peut être le cas pour les roues.


2)- le rendement


D'après le site de Schlumpf, en utilisant les graisses recommandées et en assurant une bonne lubrification (une à deux fois par an), le rendement est de 95/97%.

3)- durée de vie

Bien entretenue (lubrification une à deux fois par an, par injection d'une graisse par une seringue fournie) la durée de vie des roulements (remplaçables) est de plus de 30 000 kilomètres et plus pour le reste du Mountain drive.



D/ description de l'installation d'un mountain drive


Le montage a été effectué le 4 avril 2008 chez les Vélos parisiens sur mon Brompton M6L d'octobre 2006.

Il faut compter environ 45 minutes et ne présente aucune difficulté pour un professionnel connaissant le système : seuls, le fraisage et le réglage des boutons poussoirs demandent une petite connaissance.

Le fraisage, nécessaire pour centrer parfaitement le boitier de pédalier, est minime et permet toujours de réinstaller un boitier de pédalier classique.

Le montage d'un speed drive ou d'un high speed drive est globalement similaire.




,

Le Moutain drive avant montage :

On distingue les boutons poussoirs à actionner au talon alternativement coté manivelle gauche ou droite pour enclencher ou non le Mountain drive.

On peut voir également le levier du modèle spécial Brompton qui va reposer sur la cage du boitier de pédalier et réduire les contraintes de force.






Sur cette vue latérale, on voit le corps du boitier contenant les engrenages planétaires permettant de réduire le développement : il reste très mince.




,

Le brompton équipé de son plateau de 44 avant démontage.




,

L'outil de fraisage spécifique fourni aux revendeurs.






Le début de la phase «critique» du fraisage : il doit permettre au boitier de pédalier du Mountain drive d'être parfaitement centré.

Il se fait du coté droit uniquement et le chamfrein est très léger.




,,

La cage du boitier de pédalier avant et après le fraisage.

Difficile de voir le chamfrein : dans tous les cas, l'opération est réversible, en ce sens il est possible de remettre un boitier de pédalier standard.




,,

Le montage du Mountain drive avant d'installer la manivelle gauche avec l'outil spécifique permettant de verrouiller le mountain drive.




E/ Le Mountain Drive monté avec protection de plateau en alu et plateau de 54






Une vue d'ensemble, photo taille normale: le mountain drive, d'après moi, n'alourdit pas la ligne esthétique du vélo, et au contraire l'accentue par la présence de la protection de pédalier en alu embouti.
De plus, je trouve plus esthétique la position du tendeur à l'horizontal dans l'axe de la chaine plutôt qu'à la verticale dans des solutions avec petit plateau.
Il disparait presque visuellement : cela rappelle un peu l'élégance d'une ligne de chaine d'un single speed.




,

En position plié, coté manivelle droite






En position plié coté manivelle gauche : on distingue clairement le levier reposant sur la cage du boitier de pédalier ainsi que le corps du boitier des engrenages planétaires : personnellement je trouve que le mountain drive reste une solution « légère».






En position déplié, avec les principales modifications sur le vélo.




F/ les liens


Le site de Schlumpf :

http://www.schlumpf.ch/antriebe_engl.htm


Un site d'un revendeur belge présentant l'ensemble des développements possibles sur le Brompton avec les solutions Brompton combinées ou non avec celles de Schlumpf :

http://www.vlerickfietsen.be/brompton/versnellingssystemen.html


Egalement non générique au Brompton le site de Sheldon Brown pour calculer les développements:

http://www.sheldonbrown.com/gears/


Dernière édition par sparte le Jeu 10 Avr 2008, 23:29, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walibi
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 1133
Age : 54
Localisation : BCN
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 09:11

Superbe didacticiel !!! cheers cheers cheers

Bravo !!! Si après ça on est pas convaincu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 11:12

Merci walibi,

Je l'ai fait d'une traite et je m'aperçois que je dois corriger de nombreuses fautes d'orthographes...

C'est en tous cas mon but et permettre en dehors du prix élevé, de juger de l'intérêt de cette solution.

Il ne reste plus qu'à faire de même sur les autres solutions reconnues comme bénéfiques par de nombreux membres : suspension pantour, sturmey, double plateau, frein...

Extraire la description, le montage, et les photos, les sites d'achat rendrait plus clair la compréhension auprès des membres actuels et futurs...mais c'est du travail....


Dernière édition par sparte le Jeu 21 Jan 2010, 16:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 11:53

Vraiment superbe boulot..., nous aurons moins l'air de touristes au dîner...... MERCI Sparte... flower

(vais faire une antiseche avec )

Au fait, tu as commencé.....il serait très interessant, d'avoir le poids exact de tous les composants et pièces essentielles du Brompton, ainsi que des pièces rajoutées.... flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hotdog
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine
Mon Brompton: : M6R
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 13:42



Merci Sparte pour ce résumé très clair ! afro

Malheureusement, tu ajoutes à ma confusion Twisted Evil :
j'étais convaincu par le MD, je commence à hésiter entre le MD et le High SD... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 13:44

Tu peux passer aux vélos parisiens samedi : Florian Schlumpf sera là et peut-être qu'un HSD sera monté?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hotdog
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine
Mon Brompton: : M6R
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 13:47

Je passerai peut-être vous faire un petit coucou demain lors du dîner, sinon je compte venir samedi après-midi. Tu as une idée de l'heure où ça commence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 14:26

aucune, mais je passe voir Vinvin aux vélos parisiens demain après midi.

De toute façon nous en serons plus au diner et nous posterons la plage horaire du samedi pour les autres membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5377
Age : 48
Localisation : Ath Belgium
Mon Brompton: : M9R double plateau Black
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 19:05

excellent boulot Sparte... cheers cheers cheers

un tout grand merci pour cette synthèse très complète...


je l'ai placé en "post-it" afin que le sujet reste en haut de la page pour être bien visible...

_________________
De tous les peuples de la Gaule, ce sont les Belges les plus braves !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bromptonforum.net
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 10 Avr 2008, 19:09

Fredo a écrit:
excellent boulot Sparte... cheers cheers cheers

un tout grand merci pour cette synthèse très complète...


je l'ai placé en "post-it" afin que le sujet reste en haut de la page pour être bien visible...

Embarassed Embarassed Embarassed merci pour tous vos messages chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinvin
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 17
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Sam 12 Avr 2008, 13:53

Et voilà le second Brommie Mountain Drive français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergeture
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 58
Localisation : Paris
Mon Brompton: : M3R 6 vit, vert repeint pourpre, selle Brooks B17T, poignées Ergon grip, Speed drive Schlumpf, Bikefun tenseur de chaine et roulettes télescopiques, galet Ti Parts
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Sam 24 Mai 2008, 23:45

Ca y est je me suis décidé, après le Pantour, j'ai commandé mon mountain drive aux vélos parisiens. Je le fais poser jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergeture
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 58
Localisation : Paris
Mon Brompton: : M3R 6 vit, vert repeint pourpre, selle Brooks B17T, poignées Ergon grip, Speed drive Schlumpf, Bikefun tenseur de chaine et roulettes télescopiques, galet Ti Parts
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Jeu 29 Mai 2008, 22:40

Bon ça y est il est monté. Juste avant de l'installer, j'ai essayé un speed trois vitesses qui est en démo aux vélos parisiens et j'avoue que j'ai eu un doute avant le montage car pour Paris essentiellement, j'ai eu l'impression que la première vitesse du speed drive me permettrait de gravir presque tout. Mais je suis resté sur ma décision de monter un montain drive. Ma première sensation est mitigée car il faut aimer mouliner sur les petites vitesses, et le changement entre les deux systèmes n'est pas synchrone en ce sens que quand on est sur la première vitesse du plateau de 13 et qu'on souffre en côte, on enclenche le montain mais alors on se retrouve en plein moulinage et il faut dardar repasser en 15 dents et en troisième vitesse pour ne pas casser son rythme. Il me manque encore un peu d'entraînement, ce n'était que ma première sortie. Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LDjal
Invité de marque
Invité de marque


Nombre de messages : 491
Age : 36
Localisation : Suisse
Mon Brompton: : M(3xMD)L
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 08:10

Pour le passage 1 vers 3 sur le SA, j'ai lubrifié la commande et une bonne pichenette et ça passe direct ! Pour les pignons, je ne peux pas te dire j'en ai qu'un !!

Sinon je trouve que le MD est bien pratique, il est vrai que le developpement le plus petit ne m'a servi que quand j'ai tiré les 42 kg de la charette, mais j'ai bien apprécié. Le truc avec le MD c'est de bien accompagner les pédales sinon ca donne l'impression que ça pompe.

C'est tellement bien que je pense me monter un MD avec un moyeux 8 vitesse sur ma randonneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinvin
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 17
Localisation : Nice
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 09:30

Vergeture a écrit:
Ma première sensation est mitigée car il faut aimer mouliner sur les petites vitesses, et le changement entre les deux systèmes n'est pas synchrone en ce sens que quand on est sur la première vitesse du plateau de 13 et qu'on souffre en côte, on enclenche le montain mais alors on se retrouve en plein moulinage et il faut dardar repasser en 15 dents et en troisième vitesse pour ne pas casser son rythme.
C'est exact, on se met à mouliner d'un seul coup.
En ville, à part quelques rues exceptionnellement pentues à côté de chez moi (voir le post sur Gazonfier), je ne me sers quasiment pas du MD en ville. Ca peut être pratique lorsqu'on accompagne un piéton, on reste sur le vélo, ce qui est plus reposant que de marcher, et on enclenche le MD, on pédale à une cadence normale tout en restant à sa vitesse.
Par contre en montagne, quel plaisir sunny Basketball , à condition de ne pas faire la course, on peut grimper n'importe quel(s) col(s) sans se fatiguer, y compris en tirant une remorque.
Je ne l'ai pas encore fait en tirant une remorque, mais je pense adapter ma poussette à marché (caddie) et remplacer le sac par un sac de montagne geek .
Photo en réel à partir du mois d'aout (ou peut-être avant, je vais faire un essai chez moi avant)
Si un autre geek jocolor king veut m'accompagner cet été dans les Pyrénées dans la région de Cauterets avec le même équipement (Brommie MD et caddie adapté sac de montagne), il (elle) est le bien venu. A moins de faire des émules d'ici là, je crains qu'il n'y a pas foule albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 11:42

Vergeture a écrit:
Bon ça y est il est monté. Juste avant de l'installer, j'ai essayé un speed trois vitesses qui est en démo aux vélos parisiens et j'avoue que j'ai eu un doute avant le montage car pour Paris essentiellement, j'ai eu l'impression que la première vitesse du speed drive me permettrait de gravir presque tout. Mais je suis resté sur ma décision de monter un montain drive. Ma première sensation est mitigée car il faut aimer mouliner sur les petites vitesses, et le changement entre les deux systèmes n'est pas synchrone en ce sens que quand on est sur la première vitesse du plateau de 13 et qu'on souffre en côte, on enclenche le montain mais alors on se retrouve en plein moulinage et il faut dardar repasser en 15 dents et en troisième vitesse pour ne pas casser son rythme. Il me manque encore un peu d'entraînement, ce n'était que ma première sortie. Question

Vergeture,

Ldjal et Vinvin ont déjà bien répondu.

-) Pour le choix du moutain drive :

Effectivement tout dépend de ton utilisation et de tes parcours : Pour avoir également essayé le speed drive je l'ai effectivement trouvé plus agréable pour le plat (une sensation de nervosité) avec un étagement des vitesses parfait sur le plat et un développement maxi de 8.2 plus utilisable que les 9.45 du high speed drive.

Donc si j'habitais au centre de Paris, sur le plat j'aurais opté peut-être pour le speed drive.

Mais j'ai des montées pour rentrer chez moi, je souhaite pouvoir passer partout y compris en voyage sans transpirer, et là le speed drive avec ses 2.3 de développement mini me sont insuffisants....(un VTC c'est 2 mètres mini, et un VTT, 1.4-1.6 mètres).

En conclusion, le choix doit se faire suivant l'utilisation. Peux-tu encore négocier avec les vélos parisiens?

-) pour l'utilisation du MD

Quand je l'enclenche en montée, je suis déjà effectivement sur le plus petit développement.
Pour ne pas mouliner, j'arrête de pédaler un instant, j'actionne simultanément les dérailleurs avant et arrière pour me retrouver sur le plus grand développement puis j'actionne le MD.

Je suis alors sur le grand développement MD enclenché soit juste en dessous du développement avant d'enclencher le MD.

Cette opération se fait désormais quasiment de façon automatique.

Tu verras c'est une question d'habitude.


Sparte


flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walibi
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 1133
Age : 54
Localisation : BCN
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 12:52

LA solution : MD + moyeu 8 vitesses SA... Je ne suis toujours pas revenu à Paris donc pas de possibilité de le faire monter mais sur le papier c'est le meilleur des deux mondes...

En côte: mountain drive engagé de 1.2m !!! à 3.64m et de 3,00 à 9,1m en utilisation "normale pour laquelle 3.00m suffit largement comme développement mini. Qui dit mieux ???

Ceci dit le prix à payer est celui du poids et par ailleurs la disponibilité du SA XRF8 est très très aléatoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarouilan
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 68
Localisation : Vincennes (94) - France
Mon Brompton: : M6R + modifs perso (pour qu\\\'il freine)
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 13:02

walibi a écrit:
LA solution : MD + moyeu 8 vitesses SA... Je ne suis toujours pas revenu à Paris donc pas de possibilité de le faire monter mais sur le papier c'est le meilleur des deux mondes...
En côte: mountain drive engagé de 1.2m !!! à 3.64m et de 3,20 à 9,1m en utilisation "normale pour laquelle 3.20 suffit largement comme développement mini. Qui dit mieux ???
Ceci dit le prix à payer est celui du poids et par ailleurs la disponibilité du SA XRF8 est très très aléatoire...

On devrait tous en avoir un comme cela, pour les trajets atypiques... je ne trouve pas le poids du moyeu : http://www.heliosrace.cz/dokumenty/navody/8spd-xrf8-techinfo.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walibi
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 1133
Age : 54
Localisation : BCN
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 30 Mai 2008, 13:08

Tarouilan a écrit:

On devrait tous en avoir un comme cela, pour les trajets atypiques... je ne trouve pas le poids du moyeu

A priori surpoids de 569g par rapport au 6 vitesses... Hors MD s'entend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergeture
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 58
Localisation : Paris
Mon Brompton: : M3R 6 vit, vert repeint pourpre, selle Brooks B17T, poignées Ergon grip, Speed drive Schlumpf, Bikefun tenseur de chaine et roulettes télescopiques, galet Ti Parts
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Mar 03 Juin 2008, 00:42

OK je vais mettre ça en pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergeture
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 58
Localisation : Paris
Mon Brompton: : M3R 6 vit, vert repeint pourpre, selle Brooks B17T, poignées Ergon grip, Speed drive Schlumpf, Bikefun tenseur de chaine et roulettes télescopiques, galet Ti Parts
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Mountain versus Speed   Ven 18 Juil 2008, 23:10

Après un mois d'utilisation du MD avec plateau 54 dents, j'avoue que je n'étais pas emballé. En fait c'est sûrment bien pour grimper le ventoux, mais pour ce que je fais à Paris, il ne me servait pas à grand chose si bien que le rapport investissement-utilisation me paraissait très faible. En plus ce qui est détestable, c'est cet affreuse sensation de pédaler dans le vide quand on passe de la petite vitesse normale au MD parce que là c'est le trou noir avant de remonter les vitesses et de changer de pignon. Je suis donc retourner aux vélos parisiens et j'ai demandé à Sébastrien si il ne voulait pas me monter un speed à la place du mountain. Alors là, grande classe, il m'a dit OK tout de suite. Je roule maintenant avec mon speed sur un plateau de 32 dents et c'est le rêve. J'ai vraiment 12 vitesses que j'utilise et les deux systèmes se complètent beaucoup plus. Réfléchissez bien au moment d'investir, si vous n'aimez pas mouliner dans le vide, optez comme moi pour le speed, la gamme des vitesses est pratiquement la même mais mieux adaptée au vélo. Je l'ai aussi essayé en campagne et c'est tout aussi génial. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vergeture
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 58
Localisation : Paris
Mon Brompton: : M3R 6 vit, vert repeint pourpre, selle Brooks B17T, poignées Ergon grip, Speed drive Schlumpf, Bikefun tenseur de chaine et roulettes télescopiques, galet Ti Parts
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Ven 18 Juil 2008, 23:22

Merci à Sparte, Vinvin et Ldjal pour leur contribution au choix entre MD ET SD. Je partage totalement leur expérience. Mais je crois qu'il faut aussi se connaître sur un vélo. Certains préfèrent mouliner doucement d'autres comme moi ont besoin de sentir le vélo avancer après un tour de pédale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eek
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 37
Localisation : MARSEILLE
Mon Brompton: : Brompton M6L (x2)
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Sam 19 Juil 2008, 11:08

Ah là la, avec tous ces témoignages je ne sais plus quoi choisir: MD ou HSD ???

D'un côté, je ne suis pas super adepte du moulinage et j'aime que le vélo avance à chaque coup de pédale.

D'un autre côté, Marseille est une ville qui monte et qui descend bcp, surtout que j'habite dans les hauteurs. Actuellement, j'arrive avec mon M6L classique à monter tous les jours cette "montagne", avec plus ou moins de mal selon les jours (mais jamais le pied par terre, jamais ...). Mais un bébé va un jour arrivé ainsi qu'un Itchair, donc la montée ne sera plus la même.

Une question (sachant que je suis loin d'être un grand expert en vélo): Le HSD permet d'avoir des vitesses plus hautes mais permet-il aussi d'avoir des vitesse plus basse (+ de moulinage) qu'un M6L classique?
Même question (mais inversée) avec un MD.

Faites partager votre expérience car en habitant Marseille, si je me fais un jour monter un de ces système, je ne voudrais pas me tromper.

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lcd
Invité de marque
Invité de marque
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 36
Localisation : Enghien, Belgique
Mon Brompton: : M6L gris/noir et M6R noir/gris
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   Sam 19 Juil 2008, 11:41

Oui, avec un HSD tu peux mouliner plus qu'avec un M6L d'origine, de même avec un MD tu peux avoir un développement plus long (voir le premier post de sparte de ce sujet qui est superbement détaillé et qui m'a appris beaucoup sur le sujet!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mountain drive : principes, descriptions, montage, photos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Logiciels Montages Photos Gratuits en téléchargements
» besafe izi combi isofix X3
» MONTAGE PHOTOS-VIDEO WESTHINDER
» Reportage photos MOUNTAIN BUGGY TERRAIN
» Dernières acquisitions Septembre/Octobre 2010... (photos ajoutées)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Le vélo :: Discussions techniques-
Sauter vers: