Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Dim 11 Sep 2011, 20:51

Salut à tous,
bon,tout est dit dans le titre…

Pour bien terminer l'été (entamé avec la traversée des Pyrénées), je suis allé fin août / début septembre passer quelques jours dans les Alpes du côté du lac de Serre-Ponçon, dans l'idée de faire deux grrrands cols : le Parpaillon et la Bonette.

Note : j'ai publié deux billets un peu plus complets sur Urbanbike, pour ceux qui voudraient en savoir plus : le Parpaillon, la Bonette.

Sinon, version plus courte ci-après…

Le col et le tunnel du Parpaillon
Situés dans le massif du Parpaillon, entre la vallée de l'Ubaye et l'Embrunais.
Il s'agit d'une ascension assez fameuse parmi les "vieux" cyclos, mais tombée dans l'oubli depuis l'avènement des vélos en plastique carbone qui quittent rarement  les routes goudronnées…
Actuellement, cet itinéraire n'est plus guère fréquenté que par les 4x4, les motos et quelques vététistes un peu fous. Les gens de la région lui préfèrent le col de Vars, moins haut et bien bitumé.
Le col du Parpaillon (2780 m) n'est accessible que par un petit sentier escarpé dont on devine à peine la présence, d'ailleurs.
En contrebas, le tunnel (2650 m) permet de franchir la montagne, sur le même principe que ce qu'on trouve au Galibier, sauf qu'ici, il n'est ni éclairé ni goudronné : 500 m de boue, de flaques et de pierres… Un vrai cloaque !… L'idéal pour un p'tit Brompton… Smile

L'idée était de partir au petit matin d'Embrun pour rejoindre Barcelonnette, de l'autre côté du massif, où je comptais passer la nuit…
J'avais donc quelques bagages avec moi, ce qui explique le sac visible sur les photos… (pas de voiture suiveuse).

Quelques chiffres :
- tunnel à 2650 m, col à 2780 m.
- ascension : une petite trentaine de km depuis Embrun, dont environ 10 km de piste sur la fin.
- dénivelé total : à partir d'Embrun (pont sur la Durance) : 1800 m.
- nombreux passages de piste entre 12 et 15%.


La Bonette
Bon, là, je ne suis pas le premier du forum à y mettre les roues de mon Brom (Walmus et Daniel m'ont précédés, si je me souviens bien).
On ne présente plus la Bonette : une très belle ascension qui revendique (à tort) le titre de plus haute route d'Europe.
Je ne vous assomme pas d'information à son sujet : vous trouverez ça sur le net…
Juste un mot pour dire qu'elle a amplement mérité sa réputation, à faire absolument si vous passez dans le coin (ceux qui se sont farci le Ventoux sont à mon avis parfaitement capables de grimper la Bonette).

Les connaisseurs auront noté que je ne mentionne pas Restefond : c'est parce que la route de la Bonette ne passe pas réellement par le faux col de Restefond (ni par le vrai d'ailleurs). (Pour en savoir plus, je vous invite à lire le billet dont je parlais plus haut. J'y ai un peu détaillé les approximations concernant les différents toponymes qui entourent la Bonette et situé leur emplacement et leur altitude sur une carte).

Hop, quelques photos maintenant…

Ascension du Parpaillon (01/09/2011)

Les premiers lacets, après avoir franchi la Durance…


Après les villages de Crévoux (où l'on peut signer le registre de passage du tunnel à l'hôtel "Le Parpaillon") et La Chalp, la route traverse une forêt.
Fin du goudron et début de la piste après le pont sur le Réal…


La piste dans les bois : des pourcentages entre 12 et 15 %… quand même !


Après la forêt, un long passage dans les alpages…
Calme absolu : pas de bagnoles, pas de télésièges, pas de moutons…
Notez les gouttières métalliques qui traversent (très) régulièrement la piste, super sympa à franchir avec des roues de 16 pouces !


Enfin le tunnel :


Y va ? Y va pas ?


Deux panos (faits à l'iphone 3!) du tunnel :
- versant nord  (côté Embrun)
- versant sud (côté La Condamine-Châtelard)

La descente : tout aussi funky ! (Version plus grande ici)



Durant l'ascension et la descente, j'ai du croiser une douzaine de véhicules, autos/motos confondus… et aucun vélo.

Voilà pour le Parpaillon…
En deux mots : un vrai petit voyage dans le temps (une piste de col façon XIXe siècle), mais à faire plutôt en VTT Smile


Ascension de la Bonette (2802 m) (02/09/2011)

Le lendemain, j'attaque la Bonette depuis Jausiers…

La route possède un excellent revêtement qui ne laisse présager que du bon pour la descente… Ca change de la veille!


le lac des Eissaupres : impec pour la pause déjeuner…


En surplomb du lac, les (fameuses) casernes de Restefond (version plus grande ici) :


Une fois passé les casernes, on arrive assez vite en vue de la cime noire de la Bonette (version plus grande et légendée ici)


Après une dernière montée dont la brièveté n'a d'égale que la raideur, photo souvenir à la stèle marquant le point le plus haut de la route de la cime de la Bonette (2802 m)…


Ensuite, poussage du Brompton sur une petit chemin escarpé pour atteindre le sommet de la Bonette… (version plus grande ici)


…afin d'admirer le paysage ( (2860 m d'altitude) et consulter la table d'orientation (version plus grande ici).


Et voilà… J'espère que ça vous a plu !
Au risque de me répéter : si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à aller poser vos roues du côté de la Bonette : plaisir garanti !

Un dernier détail pratique : j'ai voyagé en Lunea (train de nuit). Aucun problème pour caser le Brompton dans le compartiment à bagages… Faut juste être rapide et agir avant les autres passagers (oui c'est égoïste) sinon, c'est assez galère pour lui trouver une place ailleurs dans le compartiment.
L'idéal est d'avoir réservé la couchette supérieure car le vélo dépasse un peu. Au retour, j'ai convaincu (sans difficulté) une voyageuse d'échanger nos couchettes afin quelle ne "reçoive pas un vélo pliant sur la figure pendant la nuit"… (évidemment, aucun risque : le vélo ne bouge pas Smile ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fredo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5408
Age : 48
Localisation : Ath Belgium
Mon Brompton: : M9R double plateau Black
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Dim 11 Sep 2011, 20:59

quel superbe récit et quelles photos ( comme à chaque fois Wink ) ça me donne vraiment envie d'y aller ...

pq pas l'été prochain...

_________________
De tous les peuples de la Gaule, ce sont les Belges les plus braves !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bromptonforum.net
Tiot-vélo
Fournisseur officiel de belles balades
Fournisseur officiel de belles balades
avatar

Nombre de messages : 4222
Age : 65
Localisation : Picardie
Mon Brompton: : M6R, pédalier 44, MKS UB Lite One side Ezy, B17, Ergon GP2, éclairage pile, extension cintre, T-bag, Vaude aqua box et rack pack Ortlieb
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Dim 11 Sep 2011, 22:47

Merci de nous faire partager sur la toile un aussi beau voyage à vélo. Les photos sont superbes, le récit très intéressant, et les paysages exceptionnels ! Et un bel exploit sportif au final, qui doit laisser des souvenirs plein la tête ...
Bravo et félicitations Vincent  Wink. Ca c'est du sport !
Question technique: quel était ton plus petit développement pour grimper les pentes rudes sur les pistes en cailloux ?

_________________
Prochaines balades: Paris - Senlis - Chantilly . Le Québec . Nice - Biarritz . Mulhouse - Budapest


Dernière édition par Tiot-vélo le Dim 25 Jan 2015, 06:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mesrandosvelo.e-monsite.com/
Depannezvous
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2501
Age : 52
Localisation : Montréal (Qc)
Mon Brompton: : 2 x M6E(plateau 44),H6E (cintre S) Dahon Mu8, remorque (fait maison)
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Lun 12 Sep 2011, 00:35

Toujours aussi actif et intéressant. J'apprécie beaucoup tes photos....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depannezvous.com
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Lun 12 Sep 2011, 10:32

Fredo a écrit:
quel superbe récit et quelles photos ( comme à chaque fois Wink ) ça me donne vraiment envie d'y aller ...
Depannezvous a écrit:
Toujours aussi actif et intéressant. J'apprécie beaucoup tes photos....
Tiot-vélo a écrit:
Merci de nous faire partager sur la toile un aussi beau voyage à vélo. Les photos sont superbes, le récit très intéressant, et les paysages exceptionnels !
Merci ! mais les photos n'ont rien de formidable : un peu déçu par la qualité du S95 (et en plein soleil, on ne voit pas grand-chose quand on cadre avec l'écran arrière)… D'un autre côté, le reflex, c'est vraiment encombrant…!
Citation :
Question technique: quel était ton plus petit développement pour grimper les pentes rudes sur les pistes en cailloux ?
Environ 1 m. C'est un Mountain Drive monté sur un "vieux" Brompton T6 (2005) équipé d'un plateau 50 dents. Sur la piste, dans les forts pourcentages, ma vitesse tombait à 4-5 km/h Sleep
Mais depuis ma mésaventure dans les Pyrénées – où j'ai explosé mon Mountain Drive – j'y vais vraiment mollo et évite d'envoyer trop gros quand je suis chargé (en bagages, bien sur!)…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joëlle
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 45
Localisation : Bruxelles
Mon Brompton: : M6L ivoire, Ergon grips GP1 + S6RN black & hot pink, Ergon GP1, selle Brooks B17, SON
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Lun 12 Sep 2011, 11:59

Superbe reportage, photos magnifiques quoi que tu en dises, Vincent, et qu'est-ce que ça donne envie de partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle
Invité de marque
Invité de marque
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 67
Localisation : Liège Belgique
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Mar 13 Sep 2011, 10:13

Depannezvous a écrit:
Toujours aussi actif et intéressant. J'apprécie beaucoup tes photos....

+1
Michelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Mar 13 Sep 2011, 12:19

Superbe reportage Vincent ! J'espère que tu apprécies la chance que tu as de pouvoir partir hors période scolaire !

Citation :
La Bonette
Bon, là, je ne suis pas le premier du forum à y mettre les roues de mon Brom (Walmus et Daniel m'ont précédés, si je me souviens bien).

Eh non, là tu te trompes, je n'ai pas encore mis les roues de mon Brompton ! Tu es le premier ou le deuxième. Peut-être serai-je le troisième ?

Merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Mar 13 Sep 2011, 12:52

Walmus a écrit:
Superbe reportage Vincent ! J'espère que tu apprécies la chance que tu as de pouvoir partir hors période scolaire !
Oui oui, faut savoir profiter de ces choses-là Wink
Citation :
Citation :
Bon, là, je ne suis pas le premier du forum à y mettre les roues de mon Brom (Walmus et Daniel m'ont précédés, si je me souviens bien).
Eh non, là tu te trompes, je n'ai pas encore mis les roues de mon Brompton ! Tu es le premier ou le deuxième. Peut-être serai-je le troisième ?
Ha bon ? Mais tu l'as déjà gravi, non ?… Il me semblait avoir lu ça sur le forum…
Bon, en tout cas, je t'engage à aller en vacances dans la région : ça déborde d'activités en tout genre… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Mar 13 Sep 2011, 16:50

vincent à vélo a écrit:

Ha bon ? Mais tu l'as déjà gravi, non ?… Il me semblait avoir lu ça sur le forum…

Hélas non. Il était au programme à Pâques 2010 je crois et les cols, même des Alpes du sud étaient encore fermés.

vincent à vélo a écrit:

Bon, en tout cas, je t'engage à aller en vacances dans la région : ça déborde d'activités en tout genre… !

C'est au programme, compte sur moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valere44
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 143
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Sam 24 Jan 2015, 23:22

magnifique ça donne très envie d'y aller Smile
je confirme concernant les gouttières métalliques transversales, c'est à mon avis le plus gros handicap des petites roues.
elles reviennent très souvent, et lorsque le vélo est chargé en descente, je n'hésite pas à m'arrêter pour franchir l'obstacle.

vincent à vélo a écrit:
[...]Un dernier détail pratique : j'ai voyagé en Lunea (train de nuit). Aucun problème pour caser le Brompton dans le compartiment à bagages… Faut juste être rapide et agir avant les autres passagers (oui c'est égoïste) sinon, c'est assez galère pour lui trouver une place ailleurs dans le compartiment.
L'idéal est d'avoir réservé la couchette supérieure car le vélo dépasse un peu. Au retour, j'ai convaincu (sans difficulté) une voyageuse d'échanger nos couchettes afin quelle ne "reçoive pas un vélo pliant sur la figure pendant la nuit"[...]
pour ma part, je préfère caser le Brompton sous la couchette inférieure. Il y rentre tout juste, du moins sans accessoire sur le guidon, et avec la pédale pliante d'origine repliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick57
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1931
Age : 62
Localisation : METZ
Mon Brompton: : H12L
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   Lun 31 Aoû 2015, 16:07

vincent à vélo a écrit:
Fredo a écrit:
quel superbe récit et quelles photos    ( comme à chaque fois  Wink  ) ça me donne vraiment envie d'y aller ...
Depannezvous a écrit:
Toujours aussi actif et intéressant. J'apprécie beaucoup tes photos....
Tiot-vélo a écrit:
Merci de nous faire partager sur la toile un aussi beau voyage à vélo. Les photos sont superbes, le récit très intéressant, et les paysages exceptionnels !
Merci ! mais les photos n'ont rien de formidable : un peu déçu par la qualité du S95 (et en plein soleil, on ne voit pas grand-chose quand on cadre avec l'écran arrière)… D'un autre côté, le reflex, c'est vraiment encombrant…!
Citation :
Question technique: quel était ton plus petit développement pour grimper les pentes rudes sur les pistes en cailloux ?
Environ 1 m. C'est un Mountain Drive monté sur un "vieux" Brompton T6 (2005) équipé d'un plateau 50 dents. Sur la piste, dans les forts pourcentages, ma vitesse tombait à 4-5 km/h  Sleep
Mais depuis ma mésaventure dans les Pyrénées – où j'ai explosé mon Mountain Drive – j'y vais vraiment mollo et évite d'envoyer trop gros quand je suis chargé (en bagages, bien sur!)…

Merci pour l'info !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Parpaillon et la Bonette en Brompton [récit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Simplicitaire et urbain !
» Le coin des pêcheurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Action :: Récits-
Sauter vers: