Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Pistes cyclables : enfer ou paradis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 08:57

Coup de gueule :
Les pistes cyclables, c'est l'enfer des vélos.
Hier, j'ai été amené à prendre les pistes cyclables de la porte Dauphine à la porte d'Auteuil, l'aller de jour et le retour de nuit. J'étais content. Pas pour longtemps. Quelques centaines de mètres plus loin, un vélo impossible à doubler car la mère transportait son gosse sur le porte bagages, ce dernier les jambes écartées et chaussées de rollers ! Je suis passé en les rasant.
Un peu plus loin, j'ai du donner un coup de frein monstrueux. Un pépère à gauche de la piste, promenait son petit cabot qui lui était à droite de la piste. Les deux étaient reliés par une laisse extensible dont on ne voyait pas le fil. Cela s'est fini par une engueulade avant de me barrer.
Toujours plus loin, une famille de 5 personnes venant en face de front sur les deux files de circulation. Il a fallu feindre de ne pas bouger et de ne pas ralentir pour qu'au dernier moment un des membres se resserre légèrement.
Et je ne parle pas des dizaines de piétons, avec gosses, chiens ou sans qui envahissent notre espace destiné à nous, rares et valeureux chevaliers de la petite reine, qui sont pratiquement les seuls à contribuer à limiter les trajets en voiture dans les grandes agglomérations ( et Dieu sait si je suis contre cette politique de force menée par nos politiques incapables !)
Ah, j'oubliais, les PV tombent sur Paris soit, mais j'ai vu aussi plusieurs cyclistes griller des feux rouges à la chaîne (il est vrai qu'il ne faut pas s'attaquer qu'aux cyclistes, et ça c'est scandaleux, mais je suppose, avec mon esprit mal tourné, que c'est le (presque) parfait équilibre pour piquer un maximum de fric dans la poche du contribuable le plus apte à payer et le moins apte à se rebeller). Je suis sportif, hier j'ai fait 90 km dans le Vexin à près de 24 de moyenne (c'est minable par rapport à certains ici, mais ce n'est déjà pas si mal), et malgré cela, je n'arrivais pas à suivre ceux qui ne s'arrêtent jamais aux feux. Donc, sans être trop provocateur, je trouve cela assez logique, même si il y a des abus. (Ça me rappelle l'école «Monsieur, c'est pas juste, nous on a rien fait !).
Et tout ça, c'est sans parler de ceux qui roulent sans éclairage de nuit.
Après toutes ces considérations, ma décision est de revenir dans le royaume de la voiture !
C'est bien triste.
Nous, Bromtonnistes, essayons d'être irréprochables, nous aurons bonne conscience et ça c'est déjà énorme.
Bonne journée à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibe
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 1730
Age : 40
Localisation : Belgique
Mon Brompton: : Ralph 6 vitesses, vert/noir (M6L)
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 09:29

Je comprends certains de tes énrevements mais pas tous.

Pour moi, très personnellement, les pistes cyclables ne sont pas des pistes de vitesse pour vélo. Dès lors, si je veux dépasser un autre vélo sur une piste cycable, je le fais avec la plus grande prudence, en m'annonçant (sonnette), en établissant le contact avec le cycliste que je dépasse (ou que je croise). Si je dois ralentir, je ralentis, point barre. La piste est pour moi un espace réservé aux cyclistes afin d'éviter de se retrouver au beau milieu des 4x4 qui ne nous prêtent pas toujours la plus grande attention... par ailleurs, la piste n'est pas synonyme de sécurité absolue non plus, on peut en effet y croiser d'autres usagers de la route et c'est le bon sens et la courtoisie qui priment.
Enfin, ce qui me fait le plus enrager sur les pistes, ce sont les véhicules qui y stationnent... (pour cela, il y a les "faux PV" de Provélo (Belgique) ou encore les petits autocollants à humecter et facile à décoller que le Gracq édite en Belgique...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gor
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 823
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : Pas Brompton : SWIFT
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 09:29

J'ai constaté comme toi qu'à Paris certaines personnes n'avaient pas encore tout à fait assimilé ce qu'est une piste cyclable.
IL ya bien sûr les voitures qui s'y garent, mais aussi les piétons. Ils vont sur le trottoir de leur auguste pas, et, soudain, ils aperçoivent de l'espace dégagé, une piste !!! " Oh comme c'est agréable ce terrain dégagé rien que pour moi, je m'empresse de m'y installer, en plien milieu". Shocked Shocked Alors qu'ils disposent déja de quatre mètres de trottoir ils chosissent la piste d'un mètre : " on n'en a jamais assez !!!! ". Et puis s'ils voient arriver un vélo tu peux être sûr que c'est à la vitesse d'un escargot qu'ils vont s'écarter, quand ils ne sont pas carrément dos à la circulation. Alors je me fais parfois le petit plaisir de les froler à toute vitesse quand ils ne sont pas assez vifs et que j'en ai assez de faire retentir la sonnette ou de leur faire la leçon. Evil or Very Mad Twisted Evil J'ai le vague espoir qu'avec le développement du Vélib, la recrudescence de l'usage du vélo, ils fassent un peu plus attention, ou qu'ils peçoivent le vélo comme un véhicule digne de ce nom, plus rapide qu'eux et potentiellement dangereux.
L'autre jour, en pleine piste cyclable, j'ai fait retentir en vain ma sonnette pour prévenir un cycliste un peu lent que j'allais le doubler, mais le gars n'a pas bougé d'un iota prétextant que " c'était dangereux de doubler". Etait-ce le digne représentant de cette nouvelle espèce de cycliste apparue avec le Vélib ??
Quoiqu'il en soit, si tu veux vraiment rouler à Paris, il n'y a pas grand chose. Tu peux te rabattre sur le tour de l'hippodrome de Longchamp mais tu as vite l'impression d'être un animal qui tourne dans sa cage ( Ah, les longues et larges pistes cyclables de Gironde, des kilomètres sans feu, sans carrefour Laughing Laughing Laughing )
J'en profite pour demander si quelqu'un ici pourrait m'indiquer s'ils existe en Ile de France des parcours cyclables assez longs, autres que ceux plutôt faits pour les VTT comme la piste passant par le canal de l'Ourcq ou celle partant de la Porte de Vanves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 09:41

Gor, viens faire un tour dans le Val d'Oise, vers la Croix Verte, à côté de chez moi, il y a ce qu'on appelle les pistes béton. Ce sont des chemins d'exploitation agricole, bétonnés, quasiment toujours très propres, sur lesquels on peut légalement rouler à vélo. Ex : de Bouffémont à presque Roissy (env. 25 km). Il y a aussi des belles pistes, mais un peu courtes autour de l'Isle Adam, Beaumont sur Oise, etc… Après, nous avons la chance d'avoir des petites routes, très agréables, avec très peu de voitures, mais là il faut s'éloigner un peu plus. Celles-là, je les découvre en faisant des randos FFCT le dimanche, car tout seul, c'est très long de tout découvrir.
Si tu veux en savoir plus ou autre, n'hésite pas à me contacter.

Thibe : Pour les pistes cyclables, je ne cherche pas à faire de la vitesse, j'utilise la sonnette, je suis patient, mais quand je mets mon Brompton à Paris, c'est pour travailler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilou75
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 291
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 10:34

Je préfère 100 fois les pistes communes bus-vélo,parce que là, personne ne vient avec son chien ou son gosse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 10:45

C'est quoi ça les pistes communes bus-vélo ? Ça m'intéresse !
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 10:46

Question bête, tu veux dire les couloirs de bus autorisés aux vélos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 10:49

Attention, techniquement, il est tout simplement interdit de doubler dans les pistes (ou bandes) cyclables … puisqu'en ville, il faut respecter un écart d'1 m lorsqu'on double un vélo, et les bandes cyclables ne sont jamais suffisemment larges pour le permettre.
Ca n'a pas de sens de râler sur les automobilistes qui doublent les vélos en les rasant de près (et de faire référence à l'article de loi sur le dépassement suscité) mais de s'autoriser à faire la même chose parce qu'on trouve que "ça n'avance pas".
… Combien de fois ne vois-je pas des cyclos qui roulent "sportifs" faire des queues de poissons pour entrer vite vite dans une piste cyclable avant les vélibs-lambins et autres cyclotouristes du dimanche … !
Personnellement, j'aime bien speeder un bon coup le matin en allant bosser, mais je me suis fixé comme règle de ne jamais importuner les cyclistes les plus lents ; je refuse d'adopter ce comportement égoïste du moi-d'abord que je reproche aux enclumes. Si je vois que ça traîne trop et que je suis pressé, je sors de la piste et je double par la chaussée.

C'est d'ailleurs assez crétin de demander (bien souvent à coups de sonnette, voire de "à droiiiite, put*in!")) à quelqu'un de plus lent de se pousser à droite de la piste, c'est-à-dire bien souvent dans la partie la moins praticable (caniveau, flotte, déchets, débris de verres, trous, etc.)

Rien de tel pour décourager des nouveau venus que de jouer aux fangios du guidon …

J'estime que tous les cyclos ont le droit de rouler tranquilos dans les pistes cyclables, sans qu'on vienne les y bousculer, tout comme on a le droit de cycloter dans les ruelles étroites sans devoir se coller aux voitures en stationnement pour laisser passer l'impatient qui vrombit derrière, dans sa camionnette de livraison …

M'enfin, les meilleurs sont quand même les scooters qui vous suivent dans les pistes en klaxonnant et en gueulant pour qu'on les laisse passer :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gor
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 823
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : Pas Brompton : SWIFT
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 12:57

vincent à vélo a écrit:
Attention, techniquement, il est tout simplement interdit de doubler dans les pistes (ou bandes) cyclables … puisqu'en ville, il faut respecter un écart d'1 m lorsqu'on double un vélo, et les bandes cyclables ne sont jamais suffisemment larges pour le permettre.
… Combien de fois ne vois-je pas des cyclos qui roulent "sportifs" faire des queues de poissons pour entrer vite vite dans une piste cyclable avant les vélibs-lambins et autres cyclotouristes du dimanche … !
Personnellement, j'aime bien speeder un bon coup le matin en allant bosser, mais je me suis fixé comme règle de ne jamais importuner les cyclistes les plus lents ; je refuse d'adopter ce comportement égoïste du moi-d'abord que je reproche aux enclumes. Si je vois que ça traîne trop et que je suis pressé, je sors de la piste et je double par la chaussée.

C'est d'ailleurs assez crétin de demander (bien souvent à coups de sonnette, voire de "à droiiiite, put*in!")) à quelqu'un de plus lent de se pousser à droite de la piste, c'est-à-dire bien souvent dans la partie la moins praticable (caniveau, flotte, déchets, débris de verres, trous, etc.)

Rien de tel pour décourager des nouveau venus que de jouer aux fangios du guidon …

J'estime que tous les cyclos ont le droit de rouler tranquilos dans les pistes cyclables, sans qu'on vienne les y bousculer, tout comme on a le droit de cycloter dans les ruelles étroites sans devoir se coller aux voitures en stationnement pour laisser passer l'impatient qui vrombit derrière, dans sa camionnette de livraison …

M'enfin, les meilleurs sont quand même les scooters qui vous suivent dans les pistes en klaxonnant et en gueulant pour qu'on les laisse passer :-)
D'accord, la prochaine fois , je prendrai mon mètre de couturière pour mesurer l'écart entre mon vélo et celui du voisin.
Sans être un casse-cou ou un dangereux "fangio" , et je n'hésite pas à sortir de la piste cyclable pour emprunter la chaussée, doubler peut se faire en bonne intelligence.
Et puis c'est marrant, l'égoïste c'est toujours "l'autre", c'est pas celui derrière qui l'on se range, qui n'accepte pas qu'on le double, parce-que c'est "la loi" , c'est le fou dangereux qui ose la braver parce-qu'il va 2 ou 3 kilomètres par heure plus vite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 13:25

Attention,

Tout ce que vous dites est vrai suivant la position dans laquelle on se place.
Je n'ai jamais râlé contre les cyclistes plus lents. Chacun est libre de rouler à la vitesse qu'il veut. J'ai signalé des comportements anormaux, du genre 2 personnes sur un même vélo (pas un tandem), du genre 3-4 de front, etc…
Les pistes ne sont pas des cours de récré. Pour doubler, il n'est pas question non plus de raser, mais de faire avec l'espace disponible. L'usage de la sonnette, ce n'est pas d'être agressif, mais simplement d'attirer l'attention d'autrui sur sa propre présence de façon à ne pas prendre les gens par surprise.
Tout ça, c'est une question de respect d'autrui, mais malheureusement très souvent à sens unique !

Tous vos propos sont intéressant, et vont me permettre d'affiner mon comportement que je pense correct, de façon à ce qu'il tende vers l'irréprochable ! Vaste programme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gor
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 823
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : Pas Brompton : SWIFT
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 13:35

walmus a écrit:
Attention,

Tout ce que vous dites est vrai suivant la position dans laquelle on se place.
Je n'ai jamais râlé contre les cyclistes plus lents. Chacun est libre de rouler à la vitesse qu'il veut. J'ai signalé des comportements anormaux, du genre 2 personnes sur un même vélo (pas un tandem), du genre 3-4 de front, etc…
Les pistes ne sont pas des cours de récré. Pour doubler, il n'est pas question non plus de raser, mais de faire avec l'espace disponible. L'usage de la sonnette, ce n'est pas d'être agressif, mais simplement d'attirer l'attention d'autrui sur sa propre présence de façon à ne pas prendre les gens par surprise.
Tout ça, c'est une question de respect d'autrui, mais malheureusement très souvent à sens unique !

Tous vos propos sont intéressant, et vont me permettre d'affiner mon comportement que je pense correct, de façon à ce qu'il tende vers l'irréprochable ! Vaste programme !
Pas mieux...rien à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 14:30

Gor'text, court mais exagéré, il y a toujours mieux !
En tout cas, merci pour le compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 15:08

gor a écrit:
D'accord, la prochaine fois , je prendrai mon mètre de couturière pour mesurer l'écart entre mon vélo et celui du voisin.

Ca me paraît évident que la plupart des pistes cyclables sont trop étroites pour tenir deux vélos de front séparés par un mètre …
Citation :
Sans être un casse-cou ou un dangereux "fangio" , et je n'hésite pas à sortir de la piste cyclable pour emprunter la chaussée, doubler peut se faire en bonne intelligence.
Sur ! faut simplement se mettre à la place des usagers "faibles" et non pas attendre que les usagers faibles se mettent à la place des "forts" (c'est par ailleurs ce que les cyclos demandent aux caisseux, non?)
Citation :
Et puis c'est marrant, l'égoïste c'est toujours "l'autre", c'est pas celui derrière qui l'on se range, qui n'accepte pas qu'on le double, parce-que c'est "la loi" ,
Ou peut-être parce qu'il ne se sent pas à l'aise ? Ou parce qu'il n'a pas envie de se pousser à droite de la piste pour ne pas rouler dans le caniveau défoncé, pour ne pas raser les portières des voitures stationnées, etc. Y'a plein d'autres raisons, enfin, faut pas être obtus non plus …
Si j'invoque la loi, c'est pour souligner qu'il n'y a pas de "droit au dépassement", au contraire … En cas d'accrochage entraînant un accident, il ne sera pas difficile de prouver que le fautif, c'est celui qui double …
Perso, je trouve ça con de risquer ça pour gagner … 1 minute ?
Citation :
c'est le fou dangereux qui ose la braver parce-qu'il va 2 ou 3 kilomètres par heure plus vite....
Faut pas tout mélanger : la question n'est pas "j'ose braver la loi", on s'en fout, la question c'est comment partager avec des nouveaux venus (peu habitués au vélo en ville) les pistes cyclables qui deviennent un peu congestionnées à certaines heures.
Ca me scie de voir des cyclistes transposer leurs réflexes d'automobilistes, genre "si tu te pousses à gauche, j'ai de la place pour passer à droite" ; les contraintes de sécurité à vélo sont pas pareilles … Même à 15 km/h, une chute consécutive d'un accrochage peut être très mauvaise, alors qu'en voiture, à part de la tôle froissée …
Je ne prétends pas que vous (Gor et Walmus) agissez comme ça, hein … Mais j'en vois souvent qui le font … Ils veulent rouler vite, ça les emmerde de rouler parmi les voitures, mais ça les dérange pas d'emmerder les gens qui roulent lentement … "A moi la route!!!" …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gor
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste


Nombre de messages : 823
Age : 48
Localisation : paris
Mon Brompton: : Pas Brompton : SWIFT
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 16:05

Vincent, Tu as quand même une drôle de vision du comportement des cyclistes: moi qui double ( qui n'a jamais doubler ici un autre cycliste ??? Qu'il me jette la pierrre!!! ), je ne me reconnais pas dans le portrait du cycliste chauffard, se moquant de ceux qui roulent plus lentement, transposant un comportement d'automobiliste délinquant. D'ailleurs, en as-tu déja rencontré ?? Moi pas.
Si tu es assez fort pour distinguer entre 1 m et 80 cm au moment de doubler, je te tire mon chapeau....
Je te trouve radical: à t'écouter les pistes cyclables de Paris ne valent guère mieux que des chemins de campagne.
Certes, certaines sont trés étroites, mais d'autres, plus larges ou à double sens permettent le dépassement, sans pour cela être un chauffard, quoiqu'en dise la loi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcb
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 52
Localisation : Toulouse (France, dpt 31)
Mon Brompton: : S6
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 20:58

Vous parlez de pistes ou de bandes cyclables ???

A part de rares et notables exceptions, les bandes cyclables semblent plus avoir été créées dans un seul but d'autosatisfaction statisticienne de la part des mairies et de la DDE (trop étroites, pas entretenues, squattées par des 2 RM qui circulent ou des 4 RM à l'arrêt... Suspect)
Au niveau de l'entretien, c'est souvent pire pour les pistes cyclables; et elles servent souvent pour tout ce qui n'est pas motorisé, des piétons (parfois avec poussette) aux cyclistes en passant par les joggers et pratiquants du roller. Quand on roule à une vitesse soutenue, c'est souvent plus sûr de rester sur la route, mais c'est souvent illégal vu qu'un panneau de piste cyclable (le rond) indique une obligation. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilou75
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 291
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 22:37

Oui,je parlais bien des couloirs de bus autorisés aux vélos. Sauf évidemment quand un de scooter vient te raser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eek
Habitué du coin
Habitué du coin
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 37
Localisation : MARSEILLE
Mon Brompton: : Brompton M6L (x2)
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Lun 10 Sep 2007, 23:01

Un petit rappel sur la règlementation sur l'usage des pistes cyclables. Il faut savoir une chose: UN CYCLISTE N'A PAS L'OBLIGATION D'UTILISER UNE PISTE CYCLABLE, sauf si des panneaux indiquent clairement le contraire.

En effet, le décret du 14 septembre 1998 a modifié l'article 190 du code de la route et a supprimé l'obligation pour les cyclistes d'emprunter les pistes cyclables et les bandes cyclables. La règle générale est donc maintenant qu'elles sont facultatives. L'obligation est seulement imposée, au coup par coup, lorsque le maire l'institue pour une section précise et ceci après avis du préfet : l'obligation est donc exceptionnelle.


Le caractère facultatif des pistes et des bandes cyclables constitue globalement une avancée vers la sécurité. En effet les cyclistes sportifs n'aiment pas circuler sur les pistes cyclables séparées, car ils ne peuvent pas y rouler aussi vite que sur la chaussée. Cette influence conduit souvent à ne pas réaliser de pistes cyclables séparées, bien qu'elles soient plus adaptées à la sécurité des enfants et des familles. Le fait que maintenant elles soient facultatives permet de satisfaire ces exigences opposées des deux types de cyclistes, d'une part, pour les usagers courants, des pistes cyclables séparées (sur trottoir ou en sandwich) même s'il y a peu de largeur disponible, même si la surface et le tracé sont tourmentés, d'autre part, pour les usagers sportifs la possibilité de continuer à circuler sur la
chaussée.


Le caractère facultatif a en outre d'autres avantages :

¤ La possibilité de sortir de la bande cyclable si un véhicule y est stationné, ou pour doubler un autre cycliste, ou si une portière est ouverte, ou enfin pour tourner à gauche au prochain carrefour. Donc, pour les bromptonniens actifs, pas d'hésitation à avoir, vous pouvez sortir de votre voix en toute légalité (mais en respectant un minimum de prudence quand même!).

¤ La possibilité de circuler sur la chaussée si la piste cyclable n'est plus praticable : jour de marché, affluence de piétons...


Inversement quand peut-on rendre une piste cyclable obligatoire ?
Quand elle réunit deux conditions. D'une part, que ses caractéristiques soient très bonnes, afin que les cyclistes sportifs puissent y rouler vite, sans gêner ni être gênés : largeur, tracé en plan, peu d'accès riverains, peu de carrefours secondaires, bonne surface de roulement. D'autre part qu'il y ait peu de piétons aux abords.

En ce qui concerne les bandes cyclables trois conditions doivent être réunies pour qu'on puisse les rendre obligatoires :

¤ Bonne largeur (au moins 1,70 m hors marquage).
¤ Jamais de stationnement de véhicules observé sur la bande cyclable.
¤ Absence ou rareté des carrefours.


En clair: en ville, il est quasiment impossible pour le préfet d'obliger un cycliste à prendre une piste cyclable, sauf avec des aménagements de folie (ce qui est super rare).

La signalisation du caractère facultatif de la piste ou de la bande cyclable se concrétise par un panneau C113 : carré bleu représentant une bicyclette. Comme ce panneau est nouveau (il date du début des années 2000), ainsi que la facultativité, il est bien évident qu'il se passera plusieurs années avant que l'on ait remplacé tous les panneaux ronds B22 (obligation), par des panneaux carrés C113 (facultatifs). Chaque maire devait donc s'attacher à ce que cette période de transition soit la plus courte possible et devait surtout résister à la tentation facile de classer les pistes "obligatoires" par arrêté, dans le seul but de ne pas changer les panneaux (les préfets, qui doivent donner leur avis, devaient normalement veiller à éviter cette dérive contraire à l'esprit de la loi). Il y a donc de fortes chances qu'aujourd'hui la signalitique des pistes cyclables dans certaine ville soit totalement illégale car le maire n'a pas fait les aménagement nécessaire! De même les forces de police doivent savoir que le panneau rond B22 ne leur permet plus de dresser procès verbal puisqu'il n'est valable, maintenant, que pour appliquer un arrêté municipal spécifique à la section concernée (c'est une argumentation à connaitre pour faire sauter des PV de policiers un peu zélés et surtout dans leur tort Very Happy) .

Pour voir le décret en question: ICI

Maintenant, vous savez tout.
Donc, amis bromptonniens nés sous le signe du lièvre, vous pouvez sortir des pistes si le coeur vous en dit et tenir tête aux dires de certains automobilistes. Le droit est avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent à vélo
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 42
Localisation : Montpellier
Mon Brompton: : T16
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Mar 11 Sep 2007, 07:06

Hehe, très intéressant tout ça, Eek ! Grand merci à toi … !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walmus
Héros sportif
Héros sportif
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 54
Localisation : Val d'Oise
Mon Brompton: : M12L noir, compteur Sigma 906,
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   Mar 11 Sep 2007, 07:10

Vincent à vélo vient de me couper l'herbe sous le pied, le temps de la connexion. Très très intéressant.
Un grand merci à toi pour ce véritable dossier.
Sûrement pas mal de recherche, car en général ce sont des renseignements difficilement trouvables…
Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pistes cyclables : enfer ou paradis ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pistes cyclables : enfer ou paradis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carte des déplacements à vélo sur la ZAC Seguin Rives de Seine
» l'école : enfer ou paradis
» Les Maldives, entre Paradis et Enfer
» Tu es mon paradis mais je suis peut-être ton enfer
» tva en direct`avec monsieur paradis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Saloon :: Saloon-
Sauter vers: