Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Mar 27 Oct 2015, 16:00

J-1 : Pélerinage à Shikoku en Brompton

Ça y est, le grand moment approche. Dans moins de 15H j'embarque depuis Montpellier vers l'île Japonaise de Shikoku, et son pèlerinage des 88 temples.
J'ai visité à pied en 2014 et 2015 les temples 1 à 38, et j'espère terminer le reste du pèlerinage avec mon Brompton. Le Japon est un endroit génial pour le vélo, la plupart des routes sont bordées d'une piste cyclable dans un état entre moyen et bon.
Pour l'avion, j'ai choisi la solution Dimpa.

Brompton H1L-X Ivoire, SON, et hub SA 8 vitesses.
Rendez-vous ici pour des photos du périple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shohreh
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2464
Age : 100
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Mar 27 Oct 2015, 16:11

よいご旅行を! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guillaume82
Invité de marque
Invité de marque
avatar

Nombre de messages : 558
Age : 37
Localisation : Midi Pyrénnées
Date d'inscription : 28/09/2012

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Mar 27 Oct 2015, 17:33

Bon voyage aussi, et j'espère que l'on pourra voir quelques photos. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J0, et premières surprises.   Mer 28 Oct 2015, 13:03

Ça commence mal !
J'arrive au dépose-bagages de l'aéroport de Montpellier avec mon sac Dimpa, et la préposée m'annonce que depuis un an les sacs souples ne sont plus acceptés en bagage soute !
Bien consciente que cela va me poser un GROS problème, elle part me chercher une valise abandonnée au service bagage, et accepte d'enregistrer gratuitement le vélo à part en le mettant dans un sac en plastique Air France.
Non mais ALLO quoi !!!
Mon Brompton ne peut pas voyager emballé avec du bulpack dans un sac robuste Dimpa, mais par contre pas de problème pour le faire voyager seulement protégé par une feuille de plastique mince !!!
Ce monde devient de plus en plus dingue....
Bon, l'important pour moi est d'avoir pu quand même enregistrer mon vélo, et j'espère que les bagagistes le traiteront avec soin.
Il est dit dans les préceptes boudhistes du pèlerinage que les épreuves et les mauvaises expériences font parti de l'ascèse, et qu'il faut les accepter comme telles. On peut dire que je commence fort !
Pour le retour dans 15 jours, j'utiliserai le service d'emballage de l'aéroport KIX. Il serait dommage de devoir enregistrer mon Brompton comme un "vrai" vélo, avec les surtaxes associées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeillaud
Fournisseur officiel de belles balades
Fournisseur officiel de belles balades
avatar

Nombre de messages : 5405
Age : 107
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Mer 28 Oct 2015, 14:18

Une solution efficace, plus efficace que le sac souple en guise de protection, très peu coûteuse, légère et assez polyvalente est d'utiliser le carton d'expédition Brompton, d'y glisser à l'intérieur sur toutes les parois une mousse alvéolée ou non, d'une épaisseur d'environ 20 à 25 mm, et d'une densité appropriée (ni trop mou ni trop dure).  Par exemple, on peut se procurer un tapis de sol pour une personne qui se plie en accordéon (largeur des pans est d'environ 20 cm).  La seule difficulté relative est de trouver un carton et éventuellement un tapis de mousse pour le voyage retour ou d'entreposer l'emballage pendant le séjour.  Sur un porte-bagage, il est relativement simple d'apporter l'emballage au premier lieu de résidence.  Il faut signaler que c'est un vélo pliable pour qu'il emprunte un autre trajet en dans la logistique de la bagagerie que les tapis roulants.

L'emballage que vous nous montrez en photo dans le premier billet est une protection nettement insuffisante.  Elle l'est moins qu'un B-bag avec quelques morceaux de mousse à l'intérieur.

Le Japon est un candidat à mon programme de balade en Brompton pour les saisons à venir.  Je sais que j'y trouverai des férus du cycle et du Brompton.

J'espère que ce sujet sera reclassé dans la rubrique Récits.


Dernière édition par Abeillaud le Mer 28 Oct 2015, 17:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depannezvous
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2499
Age : 51
Localisation : Montréal (Qc)
Mon Brompton: : 2 x M6E(plateau 44),H6E (cintre S) Dahon Mu8, remorque (fait maison)
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Mer 28 Oct 2015, 15:01

Au plaisir de voir tes photos,

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depannezvous.com
Abeillaud
Fournisseur officiel de belles balades
Fournisseur officiel de belles balades
avatar

Nombre de messages : 5405
Age : 107
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Sam 31 Oct 2015, 12:42

Votre B titanisé est-il arrivé en bon état au pays du soleil levant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J   Dim 01 Nov 2015, 09:02

Oui, le velo est arrive en bon etat. Seul le compteur de vitesse a eu un probleme.
Cette premiere journee a ete essentiellement occupee par mon transfert en train a Nakamura.
Pas de photos. Mais le transport du Bromton dans les trains Japonais ne pose pas de probleme.
Parti de l`aeroport de KIX vers 12H, arrive a Nakamura vers 21H.
Toutes les gares Japonaises sont equipees d`ascenseurs pour acceder au quai, ce qui plus commode a utiliser que les escalators.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+1: Nakamura -Uwajima   Dim 01 Nov 2015, 09:16

J+1: Nakamura -Uwajima

Juste quelques photos pour commencer. Je compléterai après mon retour en France le 12/11

Prêt a prendre la route !

La rivière Shimanto est l`une des dernières rivières dont les berges ne sont pas cimentées. Elle est célèbre pour ses libellules.

La route 56, entre Nakamura et Sukumo

Toujours la route 56


Toujours la route 56 en automne.


Rencontre avec un cycliste Polonais, très intéressé par le Brompton. "Ce sera mon prochain vélo", m'a t'il dit.


Les ateliers de tailleurs de pierre sont très nombreux ici, avec des fantaisies parfois surprenantes.


Devant le temple 39 Enkōji (延光寺)


Etang et carpes dans Enkōji


Une des caractéristiques du Japon: l'omniprésence des "vending machines"


Devant le temple 40 Kanjizaiji (観自在寺)


A l'entrée de chaque temple se trouve un point d'eau pour les ablutions: Prendre de l'eau avec la louche, laver la main gauche, la droite, la bouche, et faire couler l'eau restante le long du manche avant de replacer la louche.


La cloche d'entrée. On ne sonne jamais en repartant. Dans les temples situés en ville, un panneau en Japonais demande de ne pas sonner avant 6H et après 19H.



Détails de Kanjizaiji


Kanjizaiji : Le Bake danuki (化け狸?), plus connu en occident sous le nom de Tanuki (タヌキ ou 狸) est, dans la mythologie japonaise, l'un des yōkai (esprits) de la forêt, inspiré du chien viverrin, sous espèce de canidés ressemblant au raton laveur et également parfois confondu avec le blaireau, auquel les japonais attribuent des pouvoirs magiques. Maître des déguisements, il est réputé pouvoir changer de forme à volonté. Les tanukis sont souvent représentés portant un chapeau de paille et une gourde de saké, avec un ventre rebondi qu'ils utilisent comme un tambour et des testicules de grande taille.
J'ai quelques points communs avec le Tanuki.


Kanjizaiji : La légende raconte qu'en recouvrant les statues (Hachitai-butsu) d'eau, ses vœux sont exaucés. D'où les louches devant les statues.


L'inter modalité du Brompton aura été utile durant mon séjour. Ici, j'avais grossièrement surestimé la distance journalière que j'étais capable de couvrir. Ma selle est trop dure et me blesse (le fait de peser plus de 112 Kg n'aide pas non plus). Après 40 Km parcourus sur les 70 planifiés, j'ai pris le bus pour rejoindre mon hôtel à Uwajima.


Arrivée devant le Uwajima Terminal Hotel.


Pour le diner, une OKONOMIYAKI (お好み焼き, okonomiyaki, littéralement okonomi お好み?, « ce que vous aimez / voulez » et yaki 焼き, grillé), sorte de mélange entre la galette et l'omelette, fourré avec de la viande et des légumes. Plat typique Japonais, sans équivalent chez nous. La table est équipée d'une plaque chauffante permettant de garder la galette au chaud pendant que l'on mange.


Dernière édition par Alexandre34 le Ven 20 Nov 2015, 12:55, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macadam
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 5175
Age : 45
Localisation : Orléans (45)
Mon Brompton: : Jumpy, M9L vert pomme (ex M6L de 2010) avec rétrofit partiel 2013 + Jolly Jumper, S1E-X Raw Lacquer (2012) en cours d'upgrade 2 vitesses + Jumbo, P11E-R Green Lime Kinetics (2015). Composants: Kamoya, Bikefun, Ti Parts Workshop, Brompfication, Ridea, Token, Nove-Design, Brombacher, Joseph Kuosac, H&H, Brooks, Berthoud, MKS EZY. Sacs T-Bag, C-Bag, S-Bag, Cruiser bag de Vaude. Compteur Sigma ROX 8, éclairage d'appoint Sigma PAVA
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Dim 01 Nov 2015, 09:51

Bonjour Alexandre34 et merci pour ces premières photos.
Je vois que ton Brompton est équipé du Sturmey X-RF8(W) si je ne me trompe pas, d'un porte bagage TPW, mais je ne vois pas la fonction du bambou en arrière qui fait office d'antenne (à moins que ce soit une canne à pèche Suspect) ?
Nota: Nakumara est une marque de vélo (VTT et vélos de course) Wink

Macadam

_________________
Le Brompton est plus qu'un vélo, c'est un art de vivre !
"Life is like riding a bicycle. To keep your balance, you must keep moving” - Albert Einstein

Ballon d'Alsace 1178 m (2014), Grand Ballon 1343 m (2014), Mont Ventoux 1909 m (2015 et 2017)


Dernière édition par Macadam le Dim 01 Nov 2015, 20:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reivax
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 79
Age : 44
Localisation : Val d'oise 95
Date d'inscription : 20/08/2015

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Dim 01 Nov 2015, 13:58

Le bâton m'intrigue aussi, d'autant qu'il semble se scinder en 2 sur la dernière photographie! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depannezvous
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2499
Age : 51
Localisation : Montréal (Qc)
Mon Brompton: : 2 x M6E(plateau 44),H6E (cintre S) Dahon Mu8, remorque (fait maison)
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Dim 01 Nov 2015, 18:01

Merci pour tes photos...

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depannezvous.com
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Dim 01 Nov 2015, 21:20

Le bambou est tout simplement un bâton de pèlerin. Certains temples sont des ´nanshô', c'est à dire des temples de montagne d'accès difficile. Un bâton est nécessaire. Et j'ai effectivement bricolé une jointure pour le transport en avion.
Au fait, si quelqu'un connaît un moyen commode de transférer mes photos depuis mon album iCloud sur le forum, je suis preneur du conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeillaud
Fournisseur officiel de belles balades
Fournisseur officiel de belles balades
avatar

Nombre de messages : 5405
Age : 107
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Lun 02 Nov 2015, 14:08

Super de vous lire.

PS : Pour plus de facilité pour les lecteurs, un seul fil, celui-ci, pour suivre vos aventures au fil des jours pour les messages et photos que vous posteriez "en direct":  Pélerinage à Shikoku en Brompton [récit].  Vous pourrez titrer vos prochains billets : J+2 ; J+3 ; J+4...  Si nécessaire, un nouveau fil pourrait être créé pour la réécriture d'un récit au retour.

L'insertion d'images sur le forum ne peut se faire que par l'insertion de balises, l'hébergement de ces images doit se faire sur un autre site.  Rien n'est automatisé pour l'insertion des images sur le forum si ce n'est l'ajout des balises manuellement via un menu d'édition du message.  Mais l'insertion de diaporama est possible.  Plus d'information dans la rubrique rubrique Comment faire pour... réservée aux membres connectés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depannezvous
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2499
Age : 51
Localisation : Montréal (Qc)
Mon Brompton: : 2 x M6E(plateau 44),H6E (cintre S) Dahon Mu8, remorque (fait maison)
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Lun 02 Nov 2015, 18:17

Alexandre34 a écrit:
Le bambou est tout simplement un bâton de pèlerin. Certains temples sont des ´nanshô', c'est à dire des temples de montagne d'accès difficile. Un bâton est nécessaire. Et j'ai effectivement bricolé une jointure pour le transport en avion.
Au fait, si quelqu'un connaît un moyen commode de transférer mes photos depuis mon album iCloud sur le forum, je suis preneur du conseil.

Par Icloud c'est difficile, sur ce forum tout doit se faire de façon manuel. Pour un transfert automatisé, je te recommande de t'ouvrir un compte Gmail, tes photos se transfèreront automatiquement et on pourra y accéder par un lien que tu déposeras sur ce forum.

Une autre façon est d'utiliser l'application Blogger, tu pourras t'ouvrir un Blog, puis préparer ton récit et tes photos durant la journée et nous faire parvenir ton lien.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depannezvous.com
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Données générales   Sam 14 Nov 2015, 09:05

De retour en France, avec un "vrai" clavier. Je laisse le soin aux modos de remettre éventuellement les posts dans des sujets séparés. Plus de 110 photos arrivent, plus des surprises !
Quelques données générales:
Poid total: Vélo 12 Kg + Bagage 10 Kg + moi 112 Kg (!).
Vous verrez plus loin l'importance du PTS (Poids Total en Selle) lors du compte-rendu des étapes de montagne !
L'essentiel du bagage est composé de vêtements Décathlon en polyester, faciles à laver et sécher: Coupe-vent, 3 sweets manches longues, 1 pull polaire, 3 boxers dont 1 spécial vélo avec renfort de mousse sous les fesses (le meilleur achat du lot !), 1 pantalon type randonnée, chaussures de hiking Monte Bell + 3 paires de chaussettes chaudes vélo.
Plus la boite à outils: Trousse avec pompe à cartouche CO2, 1 chambre à air, le toolkit Brompton, plus des rustines, démontes-pneus en plastique, un chiffon microfibre et une mini-serviette martyre "au cas où"... Je raconterai plus loin l'erreur que j'ai faite de ne pas prendre une pompe à main.
Plus le nécessaire aux rituels: bougies, encens, cahier de visite. Il s'agit d'un livre portant sur une page à gauche une gravure du temple visité, et à droite une page blanche pour mettre les tampons et la calligraphie du temple.
Ainsi que les "cartes de visites" spéciales du pèlerinage, les osame-fuda (納札), petites vignettes religieuses sur lesquels on inscrit son nom, son adresse, sa nationalité et ses vœux. (100¥ les 200).
Le meilleur moyen de remercier quelqu’un vous faisant une offrande (Osettai) est de lui donner en retour un osame-fuda avec son nom (en lettres romaines) et sa nationalité (si possible en katakana : フランス = France). La couleur de ce papier indique si vous faites le pèlerinage pour la première fois (blanc). Certains Japonais font le pèlerinage plus de 100 fois !
Et pour finir un peu d'électronique: Ipad, Iphone, chargeur Japonais, housse étanche pour l'Ipad, écouteurs, appareil photo Kodak Pixpro AZ251. J'ai commandé une carte SIM GSM Japonaise pré-payée pour l'Iphone (appels d'urgences, réservations hébergement... Tout est plus facile si vous disposez d'un numéro Japonais) que je récupère au comptoir SoftBank de l'aéroport, et j'achète une carte Data 1Go/15 Jours pour l'Ipad dans un des distributeurs automatique de l'aéroport (3000 ¥). Généralement, entre internet, les mails et les datas pour Google Maps, je consomme rarement plus de 500 Mo en 15 Jours.
Plus le livre-guide en papier du pèlerinage. J'avais numérisé en PDF l'édition précédente dans mon Ipad, mais pour cette fois-ci, vu que je me déplace en vélo et que le poids n'est pas aussi primordial qu'en randonnée pedibus cum jambis, je prend une édition papier, plus commode à consulter.


Photo du voyageur lors du transfert entre KIX et Nakamura, dans la gare de Shin-Osaka


Dernière édition par Alexandre34 le Dim 15 Nov 2015, 09:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shohreh
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2464
Age : 100
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Sam 14 Nov 2015, 10:45

Alexandre34 a écrit:
Je raconterai plus loin l'erreur que j'ai faite de ne pas prendre une pompe à main.

Première leçon : autant que possible, surtout en voyage, faire dans le low-tech.

Alexandre34 a écrit:
Généralement, entre internet, les mails et les datas pour Google Maps, je consomme rarement plus de 500 Mo en 15 Jours.

Pour les voyages à l'étranger, prendre une appli qui téléchargent les cartes dans le téléphone : ainsi, ça fonctionne sans avoir besoin d'Internet, ce qui est très appréciable à l'étranger. Je suis très content de Maps.me, combiné avec un téléphone récent (GPS américain + GLONASS russe = localisation rapide et précise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Sam 14 Nov 2015, 17:02

Shohreh a écrit:
Première leçon : autant que possible, surtout en voyage, faire dans le low-tech.
Mais justement, cette pompe à cartouche de gaz est "low-tech": un joint qui fuit après deux utilisations ne peux être qualifié de "high-tech" !
Wink
Ironie à part, j'ai facilement trouvé au Japon une pompe pas trop encombrante et capable de délivrer les 7 bars requis. J'ai eu beaucoup plus de mal pour la chambre à air de 16".
Et j'utilise effectivement maps.me pour vérifier mon itinéraire. Google maps (ou Plans) me sert surtout pour trouver les hébergements, cafés, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franb
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 96
Localisation : Ça dépend
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   Sam 14 Nov 2015, 18:32

Bonjour,

Merci pour ces jolies photos!

Si tu cherches une pompe efficace et portable, je te recommande cette pompe Leyzyne.
Elle peut même tenir dans l'emplacement prévu pour la pompe livrée avec le Brompton, moyennant deux bandes velcro.
http://www.lezyne.com/product-hpumps-hp-microflrhp.php#.Vkdu9XoUODA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+2: Uwajima->Unomachi   Sam 14 Nov 2015, 18:48


Le temple Warei dans Uwajima.


Warei

J'ai également visité le temple Taga Jinga et son musée associé.
Comment dire...
Je vous donne un indice: les kanji du musée indiquent 凸 et 凹, qui sont normalement les kanji pour convexe et concave....
Mais juxtaposés, ils servent surtout à suggérer un "emboîtement".
Toujours pas d'idée ?
Allez, j'explique: Le Taga Jinga est un temple dédié à la fertilité, avec en particulier un énorme pénis en bois porté par des jeunes filles lors du festival annuel du temple.
Le musée associé (Dekoboko Shindō) est un musée consacré au sexe. Beaucoup d'étagères poussiéreuses avec divers objets et images consacrés à l'activité favorite de beaucoup de monde.
Rien de bien surprenant, mais un panel assez large, hétéroclite et de toutes nations, y compris d'objets consacrés au SM et au bondage.
Pour les photos, je vous laisse avec Google. Les photos sont interdites dans le musée, sauf en payant cher (plus de 150€). Une autre manière de faire commerce du sexe...


Un abri de pèlerins sur la route 57.


La route 57, qui longe la ligne de train Yodo jusqu'à Mimacho


Devant le temple 41 Ryūkōji (竜光寺)


Devant le temple 42 Butsumokuji (佛木寺)


Butsumokuji: Un groupe de locaux offrant des O Setaï (cadeaux) aux pèlerins. Thé, mandarines, onigiri (boules de riz). Je profite de leur amabilité pour leur demander de me réserver mon hébergement pour la nuit. Ils m'indiquent la minshuku MIYAKO d'Unomachi, qui s'avère un bon choix.


Butsumokuji


Superbe après-midi pour faire du vélo, mais la route ne passe quand même pas par dessus cette montagne, non ?


Ben si ! J'effectue la plus grande partie de la montée à pied, en poussant mon vélo.


Un abri pour pèlerins, nombreux sur cette île. L'occasion de faire une pause et déguster les mandarines offertes en cadeau à Butsumokuji.


Et ça monte.... On passe de 100 à 400 mètres.
En raison de travaux, le tunnel d'Hanaga est fermé à la circulation automobile, ce qui me permet une très belle descente depuis ce tunnel vers la rivière Hiji sur une route sans automobiles.


Le temple 43 Meisekiji (明石寺), situé dans la ville d'Unomachi.


Vue depuis ma chambre sur la rivière Hiji.


Dernière édition par Alexandre34 le Lun 16 Nov 2015, 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+3: (1/11) Unomachi -> Uchiko   Sam 14 Nov 2015, 19:28

Réveil à 6H, départ à 7H.


Un temple sur la route 56 vers Ozu


La route 56 monte doucement vers le tunnel de Tosaka (317m)


Parfois on prend une rue de village longeant la route.


De nombreux agrumes et kakis en bord de route


Belle descente par la route 56 depuis Tosaka (317m) vers Ōzu (17m). Dommage que le tunnel de Tosaka ne dispose pas d'une piste piétonne ou cyclable. Certes les conducteurs Japonais prennent de très larges écarts avec les cyclistes sur la route, mais certains camions roulent un peu trop vite pour ma tranquillité. Les routes ont une meilleur surface de roulement que les pistes cyclables, dont je préfère rester sur la route dans les descentes. Certes il est difficile d'atteindre les 40-50 Km/H (vitesse limite de la plupart des routes de montagne), mais l'allure d'un Brompton avec un PTS (Poids Total en Selle) de 150 Kg est très rapide en descente. (Montée ? Quelle montée ???)


Un bâtiment franchement pas Japonais à l'entrée d'Ōzu


A Ōzu, ce dimanche, c'est matsuri (festival). Un groupe de jeunes sillonne les rues avec entrain en dansant la danse du lion (du dragon ?), sonnant aux portes et tapant sur un taiko/wadaiko (tambour Japonais). Une sorte d'Halloween à la sauce Shoyu.


Le lion du festival.


Pont sur la rivière Hiji. J'en profite pour faire une pause "Onsen" à Ozu no Yu. L'Onsen est le bain Japonais. On se déchausse pour rentrer, on prend un ticket dans une machine située dans le hall, puis on se déshabille au vestiaire (男=hommes, 女 = femmes), on se lave avec la petite serviette achetée à la machine ou apportée avec vous, on se rince soigneusement, et on peu enfin profiter des bains chauds ou brûlants, des bains à remous, des bains extérieurs, du sauna et du bain d'eau froide (18°) attenant. Après le bain, une petite séance dans le fauteuil électrique de massage (200Y), et c'est reparti !


Le pont de Toyoga, dans la ville d'Ôzu. La tradition voulant que le pèlerin ne tape pas avec son bâton un pont vient de la légende selon laquelle le moine Kobo-Daïshi à passé une nuit sous ce pont.


Vue détaillée du dessous du pont et du petit sanctuaire consacré à Kōbō-Daishi. J'ai peu parlé jusqu'ici de ce saint fondateur de l'école bouddhiste Shingon, qui est aussi une figure marquante de l'histoire du Japon : Homme de foi, homme de science, administrateur, son esprit universel a fortement influencé la culture et la civilisation japonaises. Le pèlerinage des 88 temples du Shikoku passe par des lieux marqués par ce saint, appelé aussi Kūkai. Chaque temple du pèlerinage comporte au moins deux batiments: l'un consacré à Bouddha, l'autre à Kūkai.


Les carpes sont très nombreuses à cet endroit sacré.


La gare d'Uchiko


Le théâtre de Kabuki d'Uchiko. Un théâtre traditionnel avec machinerie en bois.


Intérieur du théâtre.


Un petit jardin à coté du théâtre.



Une horloge animée. Si vous n'êtes pas là au bon moment, elle ressemble à une horloge ordinaire.


Mon hébergement d'Uchiko (matunoya).


Repas du soir


Dernière édition par Alexandre34 le Lun 16 Nov 2015, 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+4: (Lundi 2/11): Uchiko -> Kuma-kōgen   Dim 15 Nov 2015, 11:12

Départ à 7H depuis le ryokan Matunoya. Le temps semble se mettre à la pluie, et je commence par me tromper de route en continuant sur la 56 au lieu de prendre la 379. Heureusement, je me rend vite compte de mon erreur et ne perd d'une demi-heure. Je croise de nombreux groupes d'écoliers avec leur parapluie et chapeau jaune.
Le programme du jour:



La route 379 monte doucement en longeant la rivière Oda


Bordée de vergers d'agrumes et de kakis.


Le temps devient franchement pluvieux. Je sors mon K-Way et le sac jaune de protection du T-Bag.


Et çà monte...


La plupart des tunnels (pas tous) on un trottoir assez large pour les vélos.


Il pleut.


Le programme de la route 379: grimpette et agrumes...

En arrivant à Oda, à mi-chemin, vu que la pluie rend la route glissante, et que les cartes indiquent une pente sévère vers le col de Mayumi (600m), je préfère prendre un taxi. Le bureau de tourisme d'Oda se trouve sur l'aire de repos de la ville, au bord de la rivière, et m'appelle sans problème mon taxi. Sage décision, car la route montagneuse est très étroite dans sa partie ascendante et laisse peu de place à un vélo en cas de croisement avec une voiture. Coût du taxi Oda->Kuma-kōgen: 5000 yens. Replié, le Brompton tient à l'aise dans le coffre du taxi.
Pour l'anecdote, j'avais été doublé (comme d'habitude) dans la montée vers Oda par un rando-cycliste Japonais qui sera très surpris de me redoubler plus tard entre le temple 44 et 45. Comme quoi un pro peut faire le parcours dans la journée. Aimer les bonnes choses (rappelez-vous: je pèse 112 Kg !) à un prix: on ahane beaucoup dans les montées.... Pour être précis, le vrai problème était ma selle, trop dur, qui m'oblige à des arrêts fréquents pour soulager la douleur.


Le temple 44 Daihōji (大宝寺). Un peu tristounet dans le froid et la pluie. Même le local dans lequel on fait tamponner son carnet est peu relisant.
C'est également le temple de mi-parcours du pèlerinage (44 sur 88). Yeeeesssss !!! (ou plutôt YATTA ! Lit: Je l'ai fait !)


La route vers le temple 45 est bordée d'érables rouges à cet époque. Elle est vallonnée, entre 500 et 600 m. Le temple 45, Iwayaji (岩屋寺), est un "nansho", c'est à dire classé "accès difficile". La route entre le 44 et le 45 est certes montagneuse, avec une bonne grimpette vers le tunnel de Tōnomidō situé à 600m, mais sur le moment je n'ai pas vraiment compris pourquoi il est réputé "difficile".


Tout content d'être arrivé devant la porte du temple sans trop de problème. Pour un temple réputé difficile, j'estime m'en être tiré pas trop mal.


Heu, c'est quoi ces marches ??? Il est où le temple ???


20 mn plus tard, toujours en train de grimper...


Enfin je vois le but ! Il y a longtemps que j'ai tombé le coupe-vent et le pull, et que j'utilise la marche 'namba' (inspirer sur trois pas, expirer sur trois pas).


30 mn d'escaliers pour arriver là. Je recommande à toute personne désireuse de perdre un peu de poids... Le parking est à 442 m, le temple à 585 m.


Cà, c'est le "bonus level". Les courageux peuvent emprunter une échelle pour accéder à un sanctuaire surplombant le temple. Les barreaux sont trèèès espacés.


Les boutiques de souvenirs sont nombreuses à proximité des parkings. Elles offrent gratuitement une tasse de thé sucré aux pèlerins.


Hébergement et diner à Furuiwaya-sō, un Onsen situé à mi-chemin du 44 et 45.


Dernière édition par Alexandre34 le Lun 16 Nov 2015, 13:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+5: 3/11: Kuma-kōgen -> Matsuyama   Dim 15 Nov 2015, 11:56


Petit déjeuner à Furuiwaya-sō.


La pluie d'hier n'est plus qu'un mauvais souvenir. Beau temps, frais mais radieux. Les couleurs d'automne éclatent devant l'hôtel.


Le vieux rocher, situé devant l'hôtel. (Furu: Vieux. Iwa: Rocher)


Belle matinée pour faire du vélo.


Je refait dans l'autre sens la route 12 entre 45 et 44. Ici une vue un peu avant le tunnel de Tōnomidō. Sans surprise, je pousse le vélo dans la montée.

Je traverse Kuma-kōgen et prend la route 33 vers Matsuyama.


La route 33 monte, monte, monte...  J'espère que la route ne passe pas par ses travaux qui l'on voit en haut de la montagne.
Ben si, et même plus haut. Ca monte...


Ici, une aire de repos peu après la bifurcation de la voie expresse (l'autoroute) interdite aux vélos.


Ça monte toujours. On voit des réclames pour des stations de ski annoncées à moins de 10 mn de voiture...


Ah ! Le col ? En fait, le col est un peu plus haut. Il y a longtemps que je suis descendu de la selle et que je pousse le vélo.


Bonus vidéo: La descente vers Matsuyama.


Devant le temple 46 - Jōruriji (浄瑠璃寺)


Jōruriji


Devant le temple 47 Yasakaji (八坂寺)


Yasakaji


"Tatamisation" de mon Brompton. Ma selle "Royal Becoz" est vraiment trop dure. J'ai essayé d'intercaler des serviettes, mais vraiment ça ne va pas. Je décide de changer pour une selle "Fujita" soldée 3000 Yens. Elle est lourde, mais semble mieux adaptée à ma forte corpulence. Le pentaclip ne s'adapte pas, et il faudra que j'achète une petite clé à molette plus tard pour changer l'inclinaison.


Devant le temple 48 - Sairinji (西林寺)


Sairinji


Le jardin du temple. Un vrai chef d'œuvre de paysagiste.


Une boutique de vélos.


Ils ne rigolent pas avec le diamètre des pneus, ici ! Je verrai dans Matsuyama pas mal de ces vélos avec de grosses roues.


Devant  le temple 49 - Jōdoji (浄土寺)


Détail Jōdoji. Un kongō-rikishi, les gardiens postés à droite (A-gyō) et gauche (Un-gyō) de la porte du temple.


Jōdoji.


Détail Jōdoji.


Devant le temple 50 Hantaji (繁多寺)


Hantaji


Hantaji


Hantaji est un peu en hauteur avec vue sur Matsuyama


Le temple 51 Ishiteji (石手寺). Ce temple se trouvant en pleine grande ville, il est très "commercial", avec beaucoup de boutiques.


Ishiteji


Ishiteji. J'y croise un couple de randonneurs Français que je retrouverai régulièrement plus tard.


Ishiteji


Devant la face Est du Dogo Onsen de Matsuyama, l'un des plus ancien du Japon (3000 ans), qui a servit de modèle au dessin animé de Miyazaki des studio Ghilbi  "Le voyage de Chihiro". C'est un des trésors culturel du Japon.


Dogo Onsen


Diner à Matsuyama de nouilles Japonaises. Hébergement à Sen guesthouse, tenu par un jeune couple sympa, mais aux goûts musicaux discutables, selon moi. On y croise des jeunes routards de tous les pays.


Dernière édition par Alexandre34 le Lun 16 Nov 2015, 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Liens   Dim 15 Nov 2015, 12:09

Lien vers l'album photo: http://www.hostingpics.net/album/Dadpaddle-259700.html
et aussi http://www.hostingpics.net/slideshow,Dadpaddle,259700.html
Certaines photos ne sont pas dans le compte-rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre34
Novice
Novice


Nombre de messages : 48
Age : 59
Localisation : Bédarieux
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: J+6: 4/11 Matsuyama -> Iyo-Hōjō   Lun 16 Nov 2015, 07:04

J+6: 4/11 Matsuyama -> Iyo-Hōjō

Cliquez sur les vignettes pour agrandir la photo.
Lever à 6H. Je rejoins le Dogo Onsen en tenue traditionnelle (Yucata et Zoori) pour un petit bain matinal. Retour à Sen Guest House vers 6H45, petit déjeuner dans un combini (café + donuts), et départ.
Belle journée, avec un programme varié: ville, puis champs, puis route cotière.



Devant le dogo Onsen.


Temple Gokoju Jinja de Matsuyama.


Route cyclable de Matsuyama. La route 56 est à gauche, et la piste cyclable de l'autre coté du canal. Comme toujours à cette heure matinale, je croise beaucoup d'écoliers allant à leur école en vélo.


Champs à la sortie de Matsuyama. Encore une belle journée.


Épouvantails à corbeaux. Semblent peu efficaces, vu les croassements incessants qui accompagnent ma traversée de cette zone rurale et les nombreux corbeaux en train de se goinfrer dans le champ d'à coté.


Novembre au Japon, c'est encore le fenaison. On met à sécher... quoi, en fait...


Devant le temple 52 - Taizanji (太山寺)


Buissons en fleur dans Taizanji  (en Novembre).



Taizanji


Oh surprise ! Encore des marches ! Il ne doit pas y avoir plus de 10 temples auxquels on n'accède PAS par une interminable série de marches.


Hall principal de Taizanji


Devant et dans le temple 53 - Enmyōji (円明寺)

Après ces deux temples au programme de la journée, je prend la direction de la côte.


La route 196 longe la mer.


Vous en connaissez beaucoup des pistes cyclables construites en surplomb de la mer ?


Sur un pont près de la mer. On se croirait dans ma région Méditerranéenne.

Arrivée à mon hébergement vers 15H30.

Vu du balcon de ma chambre.



Je ne compte plus mes séjours au Japon, mais à chaque fois je découvre des trucs surprenants. Ici, c'est ma chambre d'hôtel (MAKOTO)  qui est équipée d'un bain japonais privé avec vue directe sur l'océan !


Coucher de soleil sur les iles devant Iyo-Hōjō.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Japon : pélerinage à Shikoku en Brompton [récit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cherche le Dictionnaire Historique du Japon
» Capitulation du Japon
» le tremblement de terre le 11 mars 2011 au Japon vu de l'intérieur d'une voiture
» Tremblement de terre de Kobe ( Japon le 17 janvier 1995,)
» Séisme de magnitude 8.9 au Japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Action :: Récits-
Sauter vers: