Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
franb
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 96
Localisation : Ça dépend
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   Lun 04 Juil 2016, 22:28

Bonjour,

Les États-Unis commémorant ce 4 Juillet leur déclaration d'indépendance de 1776. J'en profite donc pour présenter une balade récente en Brompton sur le thème de la Révolution Américaine dans les environs de Boston.

Les origines

Les origines de la Révolution Américaine remontent à la guerre de Sept Ans (1756 – 1763). La Grande Bretagne en sort victorieuse mais ruinée, ce qui incitera le roi George III à taxer lourdement les colonies. La métropole était en crise, tandis que les colonies américaines bénéficiaient d'une certaine prospérité économique.

La Couronne Britannique impose un ensemble de lois qui mécontentent les colons Américains :
- Proclamation Royale de 1763 : les colons britanniques n'ont pas le droit de s'installer au delà des Appalaches, ce qui créé des tensions pour l'acquisition des terres.
- en 1764, le Sugar Act maintient les taxes sur le sucre et l'étend à d'autres produits, suivi du Currency Act qui permet le contrôle du système monétaire colonial.
- en 1765, le Stamp Act instituait un timbre fiscal obligatoire pour tous les documents officiels et autres permis, contrats, journaux, livres et même les cartes à jouer, touchant ainsi tous les colons. La même année, le Quartering Act obligeait les Colonies à entretenir les troupes Britanniques stationnées sur le continent. L'Assemblée Coloniale de New York refusa cette mesure et fut dissoute en représailles.

Des mouvements de protestation s'organisent et affirment que les colonies américaines ne peuvent pas être taxées par la Couronne si elles ne sont pas représentées au Parlement : "No Taxation Without Representation".

En 1767, le Townshend Acts instituait une nouvelle taxe sur les matières premières importés dans les Treize Colonies. Devant la résistance et le boycott des marchandises qui s'ensuivit, Londres fit marche arrière et abrogea ces taxes à l'exception du thé.

La situation s'envenime en 1770 quand les troupes Britanniques ouvrent le feu sur contre une manifestation, tuant cinq personnes et en blessant plusieurs autres. Un soldat Britannique pris à parti par la foule fait usage de son arme, immédiatement imité par d'autres soldats. L'officier qui commande la troupe ordonne de cessez-le feu, mais il est trop tard. C'est le "Massacre de Boston".

Un court reportage de la chaîne History :

http://www.revolutionaryboston.org/revboston/boston-massacre/discover-the-true-story-of-the-boston-massacre/


En voici deux représentations :

1) la première, d'époque, servira la propagande des indépendantistes en décrivant la tyrannie de l'armée Britannique qui ouvre le feu contre une foule sans défense :




2) cette gravure sera reprise à la veille de la guerre Civile Américaine sous une forme modifiée  : la foule y est dépeinte plus agressive et armée, mais surtout, le personnage central est un ancien esclave Noir Américain du nom de Crispus Attucks, réputé être la première victime de la fusillade de 1770. Cette illustration servira la cause de l'Union et des Abolitionnistes. À ce sujet, le Massachusetts a été l'un des premiers états Américains à interdire l'esclavage, la ville de Boston a accueilli une communauté d'esclaves en fuite qui s'est établie aux alentours de Beacon Hill.





Nous arrivons maintenant au vélo. Le bâtiment en arrière plan est visitable, il s'agit de la "Old State House" devant laquelle a eu lieu le massacre :




En 1773, le Tea Act permet à la Compagnie Anglaise des Indes orientales d'écouler son thé sans s’acquitter de taxes, ce qui lui permet de vendre le thé moins cher que tous ses concurrents. En protestation, un groupe de Bostoniens s'infiltra dans trois navires de la compagnie et déversèrent à la mer leur cargaison de thé, c'est la "Tea Party" de Boston :



La carte de la ville de Boston en 2016 ne correspond plus du tout au Boston de 1773. Je n'ai donc pas trouvé le lieu précis de la Tea Party, mais il existe un site "officiel", vaguement à proximité, avec deux navires et un musée :




--------------------------------

La guerre d'indépendance

Les événements se précipitent en 1775 quand l'armée Britannique prépare une opération secrète pour s'emparer des dépôts de munitions que les Milices entreposent à Concord. Ces derniers prennent connaissance des plans Britanniques, déplacent les dépôts en lieu sûr et organisent une résistance.

Le 18 avril 1775, les Milices Patriotes remarquent des mouvements de troupes Britanniques mais supposent d'abord qu'il s'agit d'une opération visant l'arrestation de responsables indépendantistes. Ils comprennent ensuite que les troupes déployées sont trop importantes et que ce sont les dépôts de munitions qui sont véritablement visés. L'alarme est données, les milices sont mobilisées à 40km à la ronde autours de Boston alors que les Tuniques Rouges sont encore en train de débarquer des navires à Cambridge.

Il est toujours possible de visiter l'église de Boston "Old Church" où Paul Revere alluma des lanternes pour prévenir les Milices du départ des troupes régulières Britanniques vers Concord :





--------------------------------

Les batailles de Lexington et Concord sont les premiers engagements militaires de la guerre d'indépendance des États-Unis.

Il existe justement un parcours cyclable qui suit approximativement la marche de l'armée Britannique en route vers Concord via Cambridge, Menotony/Arlington et Lexington. Une extension permet de rejoindre Concord via une route dans la forêt : la "Minuteman Bikeway".
http://minutemanbikeway.org/



Le parcours cyclable "Minuteman Bikeway" :



Le Minuteman Bikeway suit un ancien chemin de fer réaménagé en route cyclable vers Bedford :








La route est très agréable, il n'y a presque pas de dénivelés :








Une première pause à Arlington, anciennement Menotomy et première étape après Cambridge. C'est ici que l'armée Britannique se rend compte qu'elle ne bénéficie pas de l'effet de surprise car tous les villages alentours donnent déjà l'alarme. Pour moi, Arlington sera aussi synonyme de pause café :



Je poursuis vers Lexington où a eu lieu le premier affrontement armé de la révolution Américaine. Soixante-dix-sept Minutemen s'opposèrent à prés de 400 soldats Britanniques réguliers.

Les Miliciens, informés de l'arrivée des Tuniques Rouges, sortent de la taverne Buckman et s'alignent sur le bord de la route.

La Taverne Buckman de nos jours :



L'objectif initial des Militiens n'est pas de barrer la route aux troupes régulières car ils savent que les munitions ne sont plus à Concord et que les soldats reviendront les main vides à Boston. Il s'agit plutôt d'une démonstration pour affirmer sa détermination. le Capitaine Parker qui commande la troupe donne l'ordre suivant : « Tenez bon. Ne tirez que s'il tirent les premiers, mais s'ils veulent la guerre, qu'elle commence ici »

Parker déclarera après l'affrontement :  « J'ai ordonné à notre milice de se rassembler dans ledit parc de Lexington pour les consulter sur ce qu'il fallait faire, et ai conclu de ne pas être découvert, ni de se mêler ou d'affronter lesdites troupes régulières si elles devaient s'approcher à moins qu'elles ne nous insultent ou molestent, et, lors de leur approche soudaine, j'ai immédiatement ordonné à notre milice de se disperser, et de ne pas tirer : immédiatement, les troupes ont fait leur apparition et se précipitèrent furieusement, tirant sur nous et tuant huit hommes de notre groupe, sans recevoir aucune provocation de notre part ».

Les troupes régulières ne poursuivent effectivement pas vers Concord et choisissent d'encercler les Miliciens pour les désarmer. Un officier Britannique lève son sabre et demande aux Miliciens de se disperser : « Lay down your arms, you damned rebels! ». Le capitaine Parker ordonne à ses hommes d’obtempérer, mais la confusion règne. Quelques miliciens s'avancent sans déposer les armes, le commandement des troupes Britanniques ordonne de ne pas ouvrir le feu, mais un coup de feu est tiré par l'un des camps. Les soldats réguliers chargent à la baïonnette sans en avoir reçu l'ordre et forcent les miliciens à à se retirer après plusieurs pertes humaines.

Le parc de Lexington où a eu lieu l'affrontement, avec la statue du Capitaine Parker :



L'armée régulière Britannique se rassemble et reprend ensuite sa route vers Concord. Je la suivrai un peu plus tard, je suis d'abord le parcours "Minuteman Trail" vers Bedford :



Le Minuteman Bikeway se termine au niveau d'un musée ferroviaire, le Bedford Depot Park :



Les minutemen de Beford ont également été avertis de la progression des Tuniques Rouges vers Concord. La milice s'est réunie à la taverne Fitch et le Capitaine Wilson déclara à ses troupes : "It is a cold breakfast boys, but we'll give them a hot dinner."

Quelques jolies constructions à Bedford :





Une église de 1816 :



Des bus scolaires Américains :




Je quitte Bedord pour suivre l'ancien chemin de fer vers Concord. cette fois-ci, le terrain n'est plus bitumé et je dois rouler en forêt. Je suis équipé de pneus Kojak mais tout se passe bien :






Un premier "contact" a lieu entre l'armée régulière Britannique et les Miliciens à deux kilomètres à l'est de Concord, les miliciens battent en retraite car ils ne sont que 250 contre 700 soldats Britanniques. Ils se replient hors de la ville à North Bridge, d'où ils peuvent surveiller les mouvements ennemis.

Une statue de minuteman a été érigée au nord de Concord, mais je ne l'ai pas vu par manque de préparation. Je n'ai localisé le lieu des affrontements car je pensais m'arrêter à Bedford, la fin du Minuteman Trail.

Je parcours quand même quelques quartiers résidentiels de Concord :



... puis je reviens vers Bedford par la route :




Les Miliciens reçoivent de nombreux renforts pendant que l'armée régulière Britannique recherche les dépôts de munitions dans la ville. Ils y trouvent trois canons enterrés, mais l'essentiel des dépôts ne s'y trouvent plus. Un incendie se déclare, ce qui incite les Miliciens de North Bridge à progresser face à une trouve de soldats chargée de protéger le pont. Les Miliciens ont la supériorité numérique tandis que les trouves Britanniques sont mal commandées et commettent des erreurs tactiques. Le combat s'engage et les Tuniques Rouges prennent la fuite.

Les Miliciens ne poussent pas leur avantage et laissent les Britanniques se regrouper puis quitter la ville pour revenir vers Boston. Cette retraite sera marquée par un ensemble d'engagement et d'embuscades. les Minutemen, en supériorité numérique, organisant de nombreuses embuscades. Les troupes régulières subissent des pertes mais parviennent à rejoindre Lexington, où le capitaine Parker - déjà rencontré à l'aller - monte une embuscade. Cette épisode est connu sous le nom de "Parker's Revenge", "la vengeance de Parker". Les principaux officiers Britanniques sont blessés et les hommes sont affamés et assoiffés, la retraite se transforme en déroute.

Une colonne de renforts Britanniques, venant de Boston et commandée par Percy, arrive à Lexington et prend position sur les hauteurs de la ville. Les soldats en déroute rejoignent ses lignes, poursuivis par les Milices tandis que l'artillerie Britannique les dispersent. Malheureusement pour eux, les renforts Britanniques n'avaient pas emmené assez de munitions. Leur commandant se rend compte du manque et demande un ravitaillement de Boston. Ce ravitaillement sera intercepté par les Miliciens.

Percy commence une retraite organisée vers Arlington/Metonomy, tandis que les Miliciens appliquent une stratégie de harcèlement et tirent depuis les maisons. Percy perd peu à peu le contrôle de ses soldats qui, épuisés, commettent de plus en plus d'exactions. Les Miliciens manquent de coordination et manquent de peu l'encerclement, ce qui permet aux aux troupes régulières Britanniques, quasiment à court de munitions. de rejoindre Boston.

------------------------------

Siège de Boston et bataille de Bunker Hill

Les Miliciens organisent le siège de Boston et bloquent les Britanniques dans la ville. L'engagement le plus important a lieu lors de la bataille de Bunker Hill. Ce champ de bataille est maintenant un un joli quartier résidentiel surplombé par un monument commémoratif.

La bataille de Bunker Hill - qui a principalement lieu à Breed's Hill - fut l'un des affrontements les plus sanglants de la guerre. La Milice entreprit la construction d'une redoute au sommet de la colline pour renforcer l'encerclement de Boston et y placer des pièces d'artillerie. Les troupes Britanniques bombardèrent la redoute, puis 2500 soldats montèrent à l'assaut des 1500 Miliciens retranchés. L'armée Britannique s'empare de la position à la troisième tentative.



Le mémorial :



Cette attaque coûte à l'armée Britannique plus de 1000 soldats tués ou blessés, soit presque la moitié des effectifs engagés. Au delà du succès immédiat - prendre la redoute sur la colline, il s'agit plutôt d'une victoire à la Pyrrhus car le coût fut beaucoup trop élevé par rapport aux bénéfices. Un général de la Milice de Rodhe Island déclarera : "I wish we could sell them another hill at the same price". Les pertes Américaines furent beaucoup plus modestes et l'essentiel de l'armée parvint à battre en retraite. Cette bataille marque aussi un tournant car pour la première fois, une armée de miliciens a réussi à tenir tête face frontalement à l'armée Britannique, mieux équipée et mieux organisée.

Les quartiers résidentiels alentours :



Dernière édition par franb le Mer 06 Juil 2016, 22:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeillaud
Fournisseur officiel de belles balades
Fournisseur officiel de belles balades
avatar

Nombre de messages : 5324
Age : 107
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   Lun 04 Juil 2016, 22:39

Ce récit mérite d'être classé dans le florilège.

Bravo François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shohreh
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2464
Age : 100
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/03/2012

MessageSujet: Re: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   Lun 04 Juil 2016, 22:55

Beau boulot 👍
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franb
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 96
Localisation : Ça dépend
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   Lun 04 Juil 2016, 23:11

Merci Abeillaud et Shohreh, j'ajouterai quelques compléments demain, sans oublier la rubrique "nourriture", car c'est important aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depannezvous
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
avatar

Nombre de messages : 2489
Age : 51
Localisation : Montréal (Qc)
Mon Brompton: : 2 x M6E(plateau 44),H6E (cintre S) Dahon Mu8, remorque (fait maison)
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   Mar 05 Juil 2016, 13:18

Wow! Beau travail. Je vais à Boston au deux ans et j'ignoraient tous ça.

Bonne continuité.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depannezvous.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brompton et histoire : Boston et la Révolution américaine [récit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Canadiens-Français engagés pour la Révolution américaine
» Révolution pacifiste en Islande ??
» L'histoire de la révolution Algérienne à SAIDA (video)
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Action :: Récits-
Sauter vers: