Le forum des amateurs de Brompton
Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-24%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go (Orange) à 499€
499 € 659 €
Voir le deal

 

 Un piaf parisien et un vélo anglais

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
padoubibi
Invité de marque
Invité de marque


Nombre de messages : 519
Date d'inscription : 16/03/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyMer 27 Aoû 2008, 11:58

La couleur Raw Lacquer est en effet plus chère mais a aussi l'avantage (en plus d'être jolie à mon goût) d'être très peu salissante et les quelques rayures qui arriveront malheureusement à tout vélo se voient moins que sur un vélo à couleur unie.
Revenir en haut Aller en bas
hotdog
Vénérable Grand Maître
Vénérable Grand Maître
hotdog

Nombre de messages : 1827
Age : 53
Localisation : Hauts de Seine
Mon Brompton: : M6R
Date d'inscription : 04/10/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyMer 27 Aoû 2008, 13:57

sparte a écrit:
Je suis rassuré pour les moineaux car je suis toujours énervé quand je vois ces pigeons qui donnent l'impression de toujours leur prendre le pain du bec.


Les moineaux sont bien plus malins et rapides que les pigeons... C'est rare qu'ils repartent bredouilles. 8)
Quant à l'espèce, elle est en danger dans un certain nombre de villes et de campagnes européennes, notamment en Suisse... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
marcb
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
marcb

Nombre de messages : 1413
Age : 56
Localisation : Toulouse (France, dpt 31)
Mon Brompton: : S6
Date d'inscription : 20/11/2006

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyMer 27 Aoû 2008, 14:44

Fredo a écrit:

c'est vrai que si les développements les plus utilisés sont "à cheval" sur le schlumpf engagé et désengagé bonjour le jonglage entre les 3 changements de vitesses ! scratch

Je trouve au contraire que c'est plutôt mieux comme ça, car j'imagine qu'on ne passe ainsi pas son temps à changer de développement sur le Schlumpf.
Revenir en haut Aller en bas
Caro
Héros sportif
Héros sportif
Caro

Nombre de messages : 1180
Age : 38
Localisation : Cavaillon
Mon Brompton: : M12L vert anglais & noir
Date d'inscription : 06/09/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 12:16

sparte a écrit:

le high speed te donnera un développement vers le bas légèrement en dessous d'un VTC (1.74m) et te donnera deux vitesses au dessus d'un Brompton classique (8.2 et 9.45). si 9.45 est anecdotique pour le commun des mortels, 8.2 peut servir...

Le petit développement qu'offre le plateau de 27 dents monté sur un B équipé du HSD est largement suffisant pour gravir le Mont Ventoux, même avec un vélo chargé! Basketball
D'ailleurs, c'est limite trop court, car du coup on mouline bcp, au détriment du rendement.

Quant au grandes vitesses une fois le HSD enclenché : je ne pensais jamais arriver à passer ces rapport, mais au final, je m'en sert très régulièrement lorsque j'ai le vent dans le dos (et oui, dès fois ca arrive!!) et en faux-plat descendant.
9.45, c'est énorme, mais en descente, c'est un vrai régal pour relancer!!!

En fait, tout dépend de la configuration de tes trajets quotidiens et de ton utilisation du Brommie.


sparte a écrit:

Avec le HSD, c'est plus délicat : non actionné, avec le plateau de 27, le développement maxi est de 3.73.
Au delà il faut jouer du talon pour activer le HSD dont le plus petit développement est de 4.4 (soit sur un Brompton 6 vitesses plateau de 50, la 3ème vitesse).
Cela peut donc être une gêne si sur le plat et un léger faux plat ta condition physique fait que tu sois obligé de jouer souvent du talon parce que tu n'as pas dans les jambes les 4.4 pour ces parcours.

C'est vrai que contrairement au MD que tu n'actionne que pour gravir de fortes pentes, je jongle un peu plus régulièrement avec le HSD.
Je pense m'être bien habituée à cette gymnastique maintenant, et cela ne me pose aucun pb.


sparte a écrit:

Enfin, mais je n'ai pas la réponse faute d'essai comparatif simultané, il faudrait aussi prendre en compte la douceur du mécanisme ou plutôt sa "transparence" : sur le MD quand il est enclenché il faut un pédalage rond pour ne pas sentir un coté "spongieux", qui n'a rien de très gênant. Sur le HSD, je ne sais pas? quand pense Caro?

Je ne ressent pas le côté "spongieux" avec le HSD que tu décris avec le MD.

Voila ces modestes réponses au vue de ma courte expérience avec le HSD.
J'espère que celles ci pourront aider notre Docteur en Sclumferie king à avancer dans son domaine ne recherche!!
Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Mortderi
Revenir en haut Aller en bas
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
sparte

Nombre de messages : 1166
Age : 52
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 15:50

Herr docteur Schlumpf doit apporter quelques précisions.Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Lol

Caro a écrit:


Le petit développement qu'offre le plateau de 27 dents monté sur un B équipé du HSD est largement suffisant pour gravir le Mont Ventoux, même avec un vélo chargé! Basketball
D'ailleurs, c'est limite trop court, car du coup on mouline bcp, au détriment du rendement.


Je ne suis pas d'accord Caro.

Pour faire simple, la puissance est donnée par la force (le rapport de développement choisi) et la vitesse de pédalage (la vélocité).

Il est préférable tant en terme de puissance que de rendement de jouer sur la vélocité que sur la force (fatigue musculaire plus importante, contraintes articulaires...)

C'est pour cela que dans les écoles de cyclisme on apprend à mouliner et que le pédalage efficace c'est 90/110 quand un cycliste du dimanche c'est 60.

Si tu regardes les pros, c'est au minimum 90 quand ce n'est pas 110/120 dans les cols comme Lance Armstrong.

D'ailleurs, les sprinters sur piste n'ont pas des rapports aussi long que sur route mais ils "compensent" par une fréquence de pédalage énorme (150/180 ).

Vouloir appuyer sur les pédales au détriment du moulinage est inefficace !

C'est un paradoxe assez étonnant : au lieu de copier les bonnes habitudes des pros en copiant leur pédalage et la fréquence, on préfère en retenir les travers : les braquets trop longs. Comment peut-on vendre à un quidam un développement utilisé par les pros : c'est insensé. Par analogie, c'est comme si l'on vendait une Ferrari avec un moteur de Twingo.

C'est triste de penser que mouliner a un coté péjoratif alors que c'est la base du pédalage et la solution pour aller plus vite et plus loin.

Quand je vois les membres du forum que je cotoie, les vélibs et autres vélos dans Paris, je suis surpris par leur cadence de pédalage. Ils sont toujours à tirer trop long dans des cadences trop basses (60) plutôt que de descendre d'un rapport et d'aller à une fréquence raisonnable (80/90).

Imaginer quand en voiture vous êtes en sous régime : c'est très mauvais pour le moteur et bien c'est pareil quand on force au détriment de la vélocité.

Ce sujet me tient à coeur et je pense y revenir et donner au "moulinage" tout le respect auquel il a droit.
Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Mortderi


Caro a écrit:

Quant au grandes vitesses une fois le HSD enclenché : je ne pensais jamais arriver à passer ces rapport, mais au final, je m'en sert très régulièrement lorsque j'ai le vent dans le dos (et oui, dès fois ca arrive!!) et en faux-plat descendant.
9.45, c'est énorme, mais en descente, c'est un vrai régal pour relancer!!!

En fait, tout dépend de la configuration de tes trajets quotidiens et de ton utilisation du Brommie.



Cela fait suite au paragraphe précédent et le gout des grands braquets. En cela je rejoins l'étonnement de marcb sur le sujet consacré au MD (d'ailleurs nos message y seraient mieux...).

Pour un vélo de route en roue de 700 (classique), 9.45 mètres c'est un 50*11 ou plus. Autrement dit un 52*12 (9.09) , un 53*12 (9.26) sont en dessous ; plus parlant, pour obtenir un développement plus grand, il faut obligatoirement utiliser un pignon de 11 avec un plateau de 51 ou plus!!!

Le 53*11, le plus grand développement utilisé par les pros sur route hors épreuve chrono, c'est un peu plus de 10 mètres...

Et le pignon de 11 n'est utilisé que depuis une trentaine d'années...

Autrement dit, c'est un développement pour le commun des Bromptonistes complètement anecdotique, comme tu le dis dans une grande descente,avec le vent. Et comme la condition physique ne suit pas avec une cadence de pédalage faible en forçant sur les pédales...

Pour la relance, il vaut mieux descendre d'un rapport et "mouliner" comme tu peux le faire en voiture après un virage serré.

Je sais Caro que tu as du coffre mais tu ne me sembles pas représentative des bromptonistes que nous rencontrons sans que ceux-ci aient une conduite pépère.

Le 9.45 ne doit surtout pas être une raison d'achat du HSD à moins d'être un cyclosportif entraîné et désireux de rouler en peloton pour profiter de l'effet aérodynamique (j'ai lu que rouler en peloton au dessus de 30kms/heures, c'est 30% d'effort en moins)

En revanche, je pense que le 8.2 est plus utilisable et est un léger avantage par rapport au MD.


Caro a écrit:

C'est vrai que contrairement au MD que tu n'actionne que pour gravir de fortes pentes, je jongle un peu plus régulièrement avec le HSD.
Je pense m'être bien habituée à cette gymnastique maintenant, et cela ne me pose aucun pb.

Tu confirmes mon raisonnement.

Caro a écrit:

Je ne ressent pas le côté "spongieux" avec le HSD que tu décris avec le MD.


C'est peut-être le seul point "négatif" du MD mais qui n'en est pas un quand on pédale en souplesse et vélocité et non en force.


flower

Sparte
Revenir en haut Aller en bas
stephlouv
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
stephlouv

Nombre de messages : 886
Age : 44
Localisation : Bruxelles (Etterbeek)
Mon Brompton: : S2L Noir
Date d'inscription : 22/10/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 16:28

sparte a écrit:
(...)

Pour faire simple, la puissance est donnée par la force (le rapport de développement choisi) et la vitesse de pédalage (la vélocité).
(...)
flower

Sparte
Exact.
En mécanique pure : P=C x Omega

Puissance, P, en watt
C, couple, en Newton.mètre (le mot "force" est incomplet, il manque la distance, la longueur d'une manivelle Wink )
Omega, la vitesse de rotation, en Rad/s

Stéphane (DUT GMP)
Revenir en haut Aller en bas
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
sparte

Nombre de messages : 1166
Age : 52
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 17:03

stephlouv a écrit:
sparte a écrit:
(...)

Pour faire simple, la puissance est donnée par la force (le rapport de développement choisi) et la vitesse de pédalage (la vélocité).
(...)
flower

Sparte
Exact.
En mécanique pure : P=C x Omega

Puissance, P, en watt
C, couple, en Newton.mètre (le mot "force" est incomplet, il manque la distance, la longueur d'une manivelle Wink )
Omega, la vitesse de rotation, en Rad/s

Stéphane (DUT GMP)


Merci Stephlouv pour la précision.

Je voulais simplifier pour ne pas rebuter...

C'est ainsi qu'augmenter la longueur des manivelles permet d'augmenter la puissance tant que cela reste bien évidemment dans des limites acceptables pour sa constitution physique. Sheldon Brown sur sa calculatrice des développements en tient compte pour définir son fameux ratio de développement.
Revenir en haut Aller en bas
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 19:39

Bah dis donc !...
Je ne pensais pas ouvrir un fil aussi technique ! On en apprend des choses...
Si j'ai tout bien compris, moi qui ne suis pas pour passer en force, j'ai toutes les chances d'être plus à l'aise avec le MD qu'avec le HSD... ce qu'il m'avait semblé renifler intuitivement.
Si descente ou faux plat nécessite de mouliner trop vite, basta, je laisse aller et je regarde le paysage car c'est quand même le fond de mes sorties...
Le côté spongieux me laisse toutefois un peu perplexe... caisse à dire au juste ? Yaurait comme une latence entre le pédalage et le rendu de l'effort ?? Ce serait dû à quoi... rattrapage de jeu ? Et pourquoi ça se sent moins en moulinant ?
Et comment on apprend à mouliner... sans s'essouffler pour autant (ce que j'ai tendance à faire dans ce cas) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
sparte
Docteur en Schlumpferie
Docteur en Schlumpferie
sparte

Nombre de messages : 1166
Age : 52
Localisation : paris
Mon Brompton: : S12R raw lacquer (tige telescopique titane, amortisseur Birdy, réhausseur de cintre), Mountain drive, MKS ezy AR2 + demi cale pieds zefal, Brooks team pro titane, leviers shimano, poignées + bar ends ergo BBB, pneus Kojak, reelight 120
Date d'inscription : 02/10/2006

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 28 Aoû 2008, 21:24

MoineauDeParis a écrit:
Bah dis donc !...
Je ne pensais pas ouvrir un fil aussi technique ! On en apprend des choses...
Si j'ai tout bien compris, moi qui ne suis pas pour passer en force, j'ai toutes les chances d'être plus à l'aise avec le MD qu'avec le HSD... ce qu'il m'avait semblé renifler intuitivement.
Si descente ou faux plat nécessite de mouliner trop vite, basta, je laisse aller et je regarde le paysage car c'est quand même le fond de mes sorties...
Le côté spongieux me laisse toutefois un peu perplexe... caisse à dire au juste ? Yaurait comme une latence entre le pédalage et le rendu de l'effort ?? Ce serait dû à quoi... rattrapage de jeu ? Et pourquoi ça se sent moins en moulinant ?
Et comment on apprend à mouliner... sans s'essouffler pour autant (ce que j'ai tendance à faire dans ce cas) ?

Pour le coté spongieux tu verras cela ce week-end ; ne t'inquiètes pas c'est vraiment chercher la petite bête et tous ceux qui l'ont ne s'en plaigne pas. Disons que lorsque tu es à 1,4 mètres de développement tu ne te mets pas en danseuse en appuyant comme un malade pour avoir un pédalage saccadé : là tu ressentiras ce coté spongieux mais qui n'a rien avoir avec une latence...à ce développement, il te suffit de mouliner tranquille, d'avoir un pédalage "rond", uniforme sans à coup.

Pour les discussions "techniques", il est vrai qu'elles seraient mieux placées sur le sujet consacré au mountain drive par exemple, mais c'est le fil du sujet qui nous a entrainé. Clairement, un point sur un comparatif des solutions schlumpf, et un autre sur les liens entre braquets et fréquence de pédalage serait bien. Il faut juste un peu de temps.

Si tu t'essoufles en moulinant c'est que tu tournes trop vite les jambes compte tenu de ta forme et de tes aptitudes physiques.
Parallèlement, si tu tournes très peu les jambes et que tu appuies sur les pédales en force, tu ne seras pas essouflé mais tu finiras avec des crampes.

Il ne faut pas tomber entre ces deux solutions extrêmes mais rechercher malgré tout à tourner les jambes le plus possible sans atteindre la limite de l'essouflement : attention, l'essentiel est le rythme de pédalage donc pour l'améliorer, il ne faut pas oublier humblement de diminuer le développement : c'est un point capital.

C'est le même parallèle avec la voiture : tu ne montes pas une forte côte en 5ème, tu rétrogrades de façon que ton moteur tourne toujours à la même vitesse celle où il a le plus de couple...

En fait la fréquence de pédalage, c'est le compte tour de la voiture : tu maintiens un ryhtme de pédalage, quel que soit la pente, le vent ...

Pour le maintenir, tu joues avec tes vitesses en les montant ou en les descendant. Et jamais tu ne fais le contraire en restant sur un rapport et en baissant ta fréquence parce que l'effort demandé est supérieur à la puissance que tu peux fournir.

Cela parait une évidence et pourtant dans la pratique la quasi totalité des cyclistes qui n'ont pas eu de formation (95% ??) font le contraire dès que l'effort demandé augmente.

C'est en cela que le single speed est générateur de mauvaises pratiques : c'est une formidable école pour améliorer la fluidité de son pédalage sur du plat sur un terrain dégagé, mais en ville devoir passer de 0 à x tour/minutes (accélération/décélération permanentes) et rester souvent en "sous régime" c'est une hérésie.

Dans tous les cas, tu ne va pas atteindre les fréquences de pédalage des pros (les plus efficaces) de 90 à 110 tout de suite : c'est aussi une question d'entrainement, de souplesse, d'âge et de physique. Mais entre un 60 et un 80/90, il y a de la marge pour s'améliorer.



sparte

flower
Revenir en haut Aller en bas
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptySam 30 Aoû 2008, 23:09

Un grand merci à Sparte ainsi qu'à Gotennis pour cette sympathique après-midi sur les côte(lettes) parisiennes.

Belle occasion de choisir sa future monture que d'avoir affaire à des 'pros' qui n'hésitent pas à échanger leurs expériences ET leurs vélos !
Une bien belle montée un peu raide et me voilà sur le destrier de Sparte, MD enclenché...
"Tu sens le mou ?" (il veut parler du phénomène de l'éponge déjà abordé sur ce fil).
En appuyant fort, c'est vrai que ça donne un effet d'à-coups, un peu comme si on appuyait sur un ressort très ferme... faut quand même y aller de bon coeur pour ça, et franchement si on monte ce type d'équipement, c'est plutôt pour mouliner gentiment (mais pas forcément pépère) que pour se la jouer 'bourin' !... Le reste de la côte se fait gentiment, à allure modérée (dev=2,4m environ) certes mais sans 'se crever'. Lors des démarrages il faut simplement penser à y aller molo.

Pas question pour moi qui découvre en même temps le jonglage main gauche-main droite des 6 vitesses moyeu/dérailleur de jouer en plus avec le MD en même temps... Sparte dit que c'est possible et m'explique : "tu redescends tout en même temps que tu enclenches et tu remontes au besoin"... ouais, s'il le dit j'ai pas de raison de pas le croire, mais je ferais ça tranquillement sur le mien !... Pour le moment on enclenche à l'arrêt et y on va sur le braquet qui va bien !

Mon ami Daniel (bientôt sur le forum...) qui s'est joint à notre petit groupe avec son P6L tout neuf a droit à un essai lui aussi... il redescend et je l'accompagne avec mon Vtt pour comparer en refaisant la montée sur un développement similaire... je force davantage, surtout quand il faut relancer un tant soit peu... le Brommie est plus réactif, plus dynamique.

Tous les modèles courants étaient présents : M6L(+MD), S6L, P6L... ça m'a donné l'occasion de vérifier aussi les positions de conduite... j'abandonne l'idée du S, mes vieilles cervicales ne me le pardonneraient pas, le P je le trouve un peu mou, pas sécurisant en position basse (que je n'utiliserais donc que très peu) et un léger manque de place pour les accessoires de cintre et la quasi impossibilité de monter des poignées ergonomiques... Reste le M qui me convient bien.

Mon choix est fait : un M6L+MD ou rien Smile
Pas de surprise donc, c'est ce que j'avais déjà dans l'idée, mais c'est bien de pouvoir se le confirmer et de se dire qu'on risque pas de se planter (bonjour le prix du plantage !).

Reste à faire un choix de couleur... dur, dur !

En tout cas une après-midi bien sympa et riche d'enseignements. Merci encore et à très bientôt.


Dernière édition par MoineauDeParis le Dim 31 Aoû 2008, 08:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
GO Tennis
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
GO Tennis

Nombre de messages : 1010
Age : 62
Localisation : France - Ile de France
Mon Brompton: : M6L-X
Date d'inscription : 02/06/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 31 Aoû 2008, 00:25

Ravi d'avoir passé cette AM de découverte en ta compagnie.
La fatigue ou le bonheur te fait bafouiller ! Ne fais pas l'erreur lors de ta commande... Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Faux_rhu
Ce n'était pas un S3L No mais un S6L que j'ai prêté à Sparte !
Et sauf erreur de ma part ton choix se dirige vers un M6L + MD et non un S6L + MD trop "pas glop" pour tes cervicales. lol!
Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Brompton
Revenir en haut Aller en bas
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 31 Aoû 2008, 08:17

Gloup, tu as raison, je bafouille, j'édite mon post de ce pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
willi
Habitué du coin
Habitué du coin
willi

Nombre de messages : 228
Age : 57
Localisation : Lille
Mon Brompton: : M3L green/silver
Date d'inscription : 19/06/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 31 Aoû 2008, 18:54

Entièrement d'accord avec Sparte quant à l'importance du moulinage. L'effort musculaire pour entrenir la vitesse lorsqu'on mouline est presque nulle.

Imaginez que vous deviez monter 4 étages avec un sac de 5 kg de courses dans chaque main. Quelle méthode utilisez-vous pour arrivez rapidement sans être essoufflé ?
1 - monter lentement en sautant une marche sur 2
2 - monter rapidement en utilisant toutes les marches

Pour ceux qui n'ont pas envie d'essayer, je vous certifie que c'est la deuxième méthode qui a le meilleur rendement vitesse/fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
http://wilrob.org
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyLun 01 Sep 2008, 11:12

Pour répondre à GoodyGuy et à sa proposition d'avatar (voir page 1) j'ai l'info quant à son zozio cycliste ! "
C'est un (jeune ?) Gobemouche gris un peu étonné de son perchoir : il en hérisse presque une crête !", dixit Frédéric Malher, expert en vélornithologie.
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyJeu 25 Sep 2008, 16:14

Suspens...

J'ai eu Sébastien au téléphone... ben oui, j'm'impatientais quand même ! Il a reçu le matos suisse (y'avait pas le feu au lac !), il va shlumpfer demain matin... livraison demain soir !... Je croise les doigts.

Je laisse passer le week-end, histoire de me faire plaisir et de vérifier si je "m'ai pas trompé" et je vous dis tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyVen 26 Sep 2008, 19:34

Contre-temps Sad

Le pédalier Schlumpf frotte sur la base au pliage, on ne s'en est rendu compte qu'avant mon départ de la boutique avec une dernière démo de pliage par acquis de conscience... on a bien fait.

Retour à l'atelier : démontage et remontage avec la cale idoine, grrrr, je l'aurai que demain et ya une retouche de peinture à faire sur du tout neuf, bigre !

Manque aussi les poignées Ergon prévues, y avait que des mains gauches en magasin, faudra que je repasse, c'est déjà moins grave que le défaut de pose du MD.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyMar 30 Sep 2008, 17:38

bounce Youpi bounce

Tout vient à point à qui... (auteur déjà cité !)

J'ai pris livraison - possession - de mon Brompton samedi après-midi.
Je lui ai fait découvrir Paris, les quais, Notre-Dame, la rue de Rivoli, la place de la Concorde (rien de tel pour tester la réactivité... mais je conseille pas), les Champs-Elysées, quelques côte(lettes) légères avec la rue St Jacques, la rue Jeanne d'Arc.

Et comme c'est dans ma nature je lui ai fait déjà quelques critiques... les vitesses : faut avoir fait l'école du cirque pour bien savoir jongler ; main droite - main gauche - les deux à la fois, où en suis- je ?!... pourquoi il n'est pas livré avec un moyeu plus conséquent et une seule poignée ?
Le freinage tant décrié... rien à dire. Mémé ne tient pas son chien, évités sans souci (important, notez le 's' à évités !).
Retour après 15kms, pliage, présentation à la famille.

Dimanche matin, balade plus longue sur les bords de Seine, de Marne et Bois de Vincennes. Les deux petites oreilles à main droite ont du mal à tomber sous mes doigts qui cherchent par habitude des commandes Rapid-fire... ça vient, ça vient... toujours du mal à synchroniser les deux commandes, pour le fun faut dire car c'est globalement plat. Je suis surpris des relances rapides... un effet des petites roues ?
Au retour, je teste le MD en montant vers le plateau de Gravelle, c'est pas très long mais ça monte bien depuis la piste cyclable de la Marne... efficace, très efficace, presque trop ! Je monte pépère, sans mouiller la chemise, mais pas assez vite à mon goût. Comme il n'y a pas recouvrement des vitesses et que je manque d'habitude je l'ai enclenché en bas et n'ai pas joué avec/sans pendant la montée, chaque chose en son temps. Ca permet de voir en tout cas la marge que ça m'offre pour des vraies côtes et sur une distance plus longue.

En prise directe le pédalier grince un peu quand je le sollicite en force, démarrage entre autres, bruit qui disparaît lors d'un pédalage en souplesse. MD enclenché, je ne peux pas dire si ça se produit aussi, j'ai jamais réussi à forcer !!

Sur les 55kms de ma promenade j'ai eu envie parfois de changer un peu de position au guidon, d'autant qu'une facheuse tendinite à l'épaule me titille désagréablement. J'aurais sans doute apprécié les poignées Ergon et leur bar ends... à tester prochainement.

Quelques pavés ou racines insidieusement planquées sous le bitume font bien sentir le besoin que certains ont eu à mettre une Pantour !

Voilà pour les critiques et pour les bons points, que dire sinon que je crois que c'est plutôt lui qui me possède maintenant Very Happy
Ma femme dit d'ailleurs que c'est dans la tête que j'ai un petit vélo, paraît qu'il n'en sort plus !

Les photos, oui, oui, j'en entends qui réclament déjà... elles arrivent prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
Caro
Héros sportif
Héros sportif
Caro

Nombre de messages : 1180
Age : 38
Localisation : Cavaillon
Mon Brompton: : M12L vert anglais & noir
Date d'inscription : 06/09/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyMer 01 Oct 2008, 11:57

cheers cheers cheers

Contente que tu aies enfin un petit vélo dans les mains pour tenir compagnie à celui que tu as dans la tête!! lol!

Reste plus qu'à rouler et te balader avec à l'affut des zoiseaux! Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Poule
Revenir en haut Aller en bas
MoineauDeParis
Habitué du coin
Habitué du coin
MoineauDeParis

Nombre de messages : 117
Age : 65
Localisation : Pont sur Yonne
Mon Brompton: : M6L 2008 vert, MD, EZWheels, Marathons +, Ergon GC2, Fizik, SBag
Date d'inscription : 23/08/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 05 Oct 2008, 13:55

Je me contente pour le moment d'aller au boulot avec, 25% de temps gagné sur mon trajet Vélib', soit le même gain de temps qu'avec mon Vtt qui lui ne rentrait pas SOUS mon bureau !

Week-ends balades en proximité Paris (bords de Seine et de Marne) pour le moment, histoire de le prendre en main et de me refaire des cuisses qui n'avaient plus bcp d'entrainement. Ai testé le MD sur petites côtes, il me faudrait du plus costaud pour me faire une idée vraie, faudra attendre les vacances... quoique les 17 tournants, en Chevreuse ??...

J'avais opté pour le sac de 28L (Touring) en prévision de randos longues mais il me semble énorme pour aller en promenade et usage quoitiden. Je vais me fendre d'un S-Bag en plus, question est-ce que c'est la même armature ? Puis-je utiliser celle du Touring pour le S-Bag et donc acheter un S-Bag tout nu ?

Quel outillage de base minimum emporter pour parer aux soucis simples en rase campagne ?

Dans la même idée quels sont les points de contrôles minimum avant départ. On va me répondre : comme sur n'importe que vélo, ça je m'en doute, mais plus particulièrement sur celui-ci avec vos retours d'expérience ?
Revenir en haut Aller en bas
http://moineaudeparis.com/
Prospect
Habitué du coin
Habitué du coin


Nombre de messages : 178
Age : 50
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 06/07/2008

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 05 Oct 2008, 14:57

MoineauDeParis a écrit:

J'avais opté pour le sac de 28L (Touring) en prévision de randos longues mais il me semble énorme pour aller en promenade et usage quoitiden. Je vais me fendre d'un S-Bag en plus, question est-ce que c'est la même armature ? Puis-je utiliser celle du Touring pour le S-Bag et donc acheter un S-Bag tout nu ?



Le S-Bag sera-t-il le bon?

http://bromptonforum.1fr1.net/discussions-generales-f1/ordinateur-portable-sacoche-grand-tourisme-t961-15.htm
Revenir en haut Aller en bas
patufitoo
Invité de marque
Invité de marque


Nombre de messages : 417
Age : 53
Localisation : Essonne nord
Mon Brompton: : M6R orange/gris, moyeu SON, Edelux, marathon+, Brooks B17 noire
Date d'inscription : 02/10/2007

Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 EmptyDim 05 Oct 2008, 15:52

MoineauDeParis a écrit:
question est-ce que c'est la même armature ? Puis-je utiliser celle du Touring pour le S-Bag et donc acheter un S-Bag tout nu ?
La réponse est non, le sac est moins haut et la structure l'est également !!!
Pour le sac standard et le touring (il est bien spécifié à droite que pour le Sbag, c'est niet !) :
http://www.sjscycles.co.uk/product-Brompton-Brompton-Front-Carrier-Frame--QFCFA-674.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un piaf parisien et un vélo anglais   Un piaf parisien et un vélo anglais - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un piaf parisien et un vélo anglais
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Saloon :: Présentation-
Sauter vers: