Le forum des amateurs de Brompton
Rechercher sur le BromptonForum ->
AccueilAccueil  PortailPortail  Calendrier des baladesCalendrier des balades  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

 

 L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike)

Aller en bas 
AuteurMessage
Orange Mecanique
Maître Bromptoniste
Maître Bromptoniste
Orange Mecanique

Nombre de messages : 857
Age : 38
Localisation : Marseille
Mon Brompton: : M6L 2010 (Orange Mécanique) / P6R-e 2019 (White and Black Blues)
Date d'inscription : 14/11/2016

L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike) Empty
MessageSujet: L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike)   L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike) EmptyLun 08 Fév 2021, 19:00

Neige oblige, j'ai tenté ce jour l'expérience d'un engin dont vous avez probablement entendu parler et qui ne partage rien en commun avec le Brompton... en dehors du fait d'être un vélo.

Mais pour commencer, qui voudrait tenter une estimation de l'ETRTO? (indice, ça n'est pas compatible sur Brompton, même pour les plus bricoleurs d'entre nous)

L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike) Dscf2410

Oui, donc, voilà, il s'agit d'un fatbike, engin destiné à rouler sur la neige même, en profitant principalement de la taille de ses pneus et de la pression basse (on parle de 0,4 bar...). Alors, certes, ça roule, et c'est intéressant de louer ce truc, ne serait-ce que pour se rappeler de ce que signifie la perte d'énergie au pompage. Et oui, pneu sous gonflé, beaucoup d'adhérence, il faut une énergie assez dingue pour tirer ce gaillard (d'autant plus qu'on est en haute montagne). A tel point que je me suis réellement demandé si je n'étais pas à plat. On devrait l'appeler le flat bike.
Mais après vérification, non, c'est bien normal. La machine a tôt fait de nous rappeler qu'il faut s'armer de patience, baisser la vitesse et ne pas hésiter à mouliner pour vaincre la pente. Et finalement, on s'y fait, une fois qu'on a accepté de mettre de côté ses habitudes de pédalage en force.
Et puis c'est assez amusant, en remontant le col de l'Izoard, de penser à tous ces cyclistes qui ont vaincu le col en été, et d'y faire la course avec un skieur de fond qui avance à la même allure. Il faut faire fi des autres cyclistes du col que l'on croise, armés de VTT électriques à pneux un peu moins gros. Concurrence déloyale.
L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike) Dscf2411
Mais la récompense, quand on entame le trajet retour (je suis loin d'être monté haut sur le col), c'est le plaisir de la descente et le côté ludique. On peut littéralement passer sur la poudreuse sans glisser. Mieux vaut éviter d'y enfoncer le pneu avant malgré tout.

Enfin bref, une expérience assez remarquable qui m'a finalement laissé un bon souvenir, ce que j'étais loin d'imaginer aux premiers kilomètres très laborieux.
J'avais lu la veille un article d'un utilisateur parisien qui disait qu'il était possible d'utiliser le fatbike au quotidien. J'ai quand même du mal à y croire, tant il est pataud et très large. Et la position est relativement vite fatigante.
Et pour le coup, une fois n'est pas coutume, absolument aucun point de comparaison avec le Brompton! Quoique le post du jour de tomwheatley ouvre de nouveaux horizons... Wink https://www.bromptonforum.net/t10423p50-brompton-vtt#164686

Fredo et Tiot-vélo aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ETRTO des neiges. (Chronique du fat/flat bike)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROMPTONFORUM - Le forum des amateurs de Brompton :: Saloon :: Saloon-
Sauter vers: